Académiciens 1° section 2° section 3° section 4° section 5° section Membres Libres Membres Associés

DOMINICI Louis

Membre titulaire 3e section,
Élu le 06/06/2014

Ministre plénipotentiaire hors classe (er)
Ambassadeur (er)
Président de la Mutuelle des Affaires étrangères et européennes
Président de l'Association syndicale des agents du ministère des Affaires étrangères (ASAM-UNSA)
Ancien président du Conseil d'administration du Programme alimentaire mondial des Nations Unies
Domaines et régions :
Administration publique, défense nationale et conflits, essais littéraires, relations internationales. Afrique, Europe, Méditerranée

Distinctions. :

     

A l’issue de ses études supérieures à Paris, Louis Dominici obtient en 1960 le Brevet de l’École nationale de la France d’outre-mer.

Après deux ans de service militaire comme officier de réserve, il entre au ministère des Affaires étrangères. Il sert à Paris au Service du chiffre, à l’Ambassade de France au Cameroun puis au Danemark, et à nouveau à Paris à la Direction d’Asie-Océanie. Il devient chef de cabinet du ministre délégué aux Affaires étrangères, puis du ministre des Postes et télécommunications, puis du ministre chargé des relations avec le Parlement. Détaché au ministère de l’Environnement de 1975 à 1981, il y est conseiller du ministre, puis chef du Service d’information et d’action éducative, et inspecteur général de l’Environnement chargé de la Méditerranée.

De retour aux Affaires étrangères, il est sous-directeur des Affaires francophones, puis sous-directeur des Relations commerciales, financières et industrielles internationales. Il est nommé en 1985 ambassadeur de France en Sierra Leone, en 1986 ambassadeur au Gabon ainsi qu’à Sao Tomé et Principe, en 1994 ambassadeur en Albanie et en 1996 ambassadeur à Rome auprès de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture, et auprès du Programme aimentaire mondial des Nations Unies, dont il est élu président du Conseil d’administration.

Parallèlement, il est, à partir de 1986, Président de l’Association syndicale des agents du ministère des Affaires étrangères (ASAM), puis membre du Bureau national élargi de l’Union nationale des syndicats autonomes (UNSA), et siège au Conseil supérieur de la fonction publique. A partir de 2001, il prend des responsabilités nationales au sein du mouvement mutualiste, en tant que Président de la Mutuelle des Affaires érangères et européennes et administrateur de la Mutualité Fonction publique. Il crée en 2009 La Lettre de l’Afrique. Il est membre du Comité directeur de l’Association française des volontaires du progrès, devenue France Volontaires, et membre de la Convention de la Fondation Charles de Gaulle.