Académiciens 1° section 2° section 3° section 4° section 5° section Membres Libres Membres Associés

LAMBALLE Alain

Membre titulaire 2e section,
Élu le 06/06/2014

Président de la 2e section de l'Académie des sciences d'outre-mer
Général de brigade (cr)
Chercheur consultant d'Asie21/Futuribles
Membre de la Société d'histoire générale et d'histoire diplomatique
Membre de la Renaissance française
Domaines et régions :
Science politique, géopolitique de l'eau, minorités, sécurité et défense, insurrections et terrorisme, enseignement, langues étrangères. Inde, Pakistan, Sri Lanka, Autriche, Hongrie, Royaume-Uni, Allemagne, Algérie

Distinctions :

   

Alain Lamballe effectue une double carrière militaire et universitaire.

Sorti de Saint-Cyr (1960), il est breveté de l’enseignement militaire supérieur, scientifique et technique et breveté parachutiste.

Docteur en sociologie politique de l’École des hautes études en sciences sociales, diplômé de l’INALCO en hindi, ourdou et hongrois, diplômé de l’Université de Delhi, en Inde, en hindi et diplômé du CHEAM, il commence sa carrière professionnelle dans un commando de chasse en Algérie (1960-1961) et la termine comme général-major de la circonscription militaire de défense du nord de la France (1995-1997).

Il sert à l’administration centrale, notamment comme chef du bureau Asie méridionale au secrétariat général de la défense nationale, puis occupe successivement les postes d’attaché militaire adjoint au Royaume-Uni (1978-1981), d’attaché de défense en Hongrie (1983-1986), de conseiller militaire de la délégation française en Autriche (1988-1990), d’attaché militaire adjoint en Inde (1965-1969) et attaché de défense au Pakistan, à Sri Lanka et aux Maldives (1992-1995). Il est par ailleurs deux fois affecté au corps de troupe en Allemagne.

Directeur du séminaire Asie du Sud à l’École de guerre, il assure des formations dans différentes institutions et effectue des recherches au sein de l’équipe Asie 21 du groupe Futuribles. Il préside l’Association des auditeurs d’Asie et du Moyen-Orient de l’Institut des hautes études de défense nationale tout en étant membre du conseil d’administration de la Renaissance française et de la Société d'histoire générale et d’histoire diplomatique.