Académiciens 1° section 2° section 3° section 4° section 5° section Membres Libres Membres Associés

TÉVOÉDJRÈ Albert

Correspondant 3e section,
Décès en 2019

Médiateur de la République du Bénin (depuis 2006)
Coordonnateur du Projet "Millénaire pour l'Afrique"
Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour la Côte-d'Ivoire (2003-2005)
Professeur de sciences politiques
Ministre de l'information
Domaines et régions :
Histoire, sciences économiques et sociales, enseignement, politique. Bénin, Côte d'Ivoire, États-Unis, Suisse, France, Éthiopie

Distinctions :

  

Albert Tévoédjrè (né le 10/11/1929 à Porto-Novo et mort le 06/11/2019 à Porto-Novo) est un universitaire et homme d'État, docteur ès sciences économiques et sociales, licencié d’histoire. Il effectue ses études à l’Université de Toulouse, à l’Université de Fribourg, en Suisse, à l’Institut des hautes études internationales de Genève et au Massachusetts Institute of Technology de Boston,  aux États-Unis.

Il exerce successivement les fonctions de secrétaire d’État à la présidence de la République, ministre de l’Information, puis secrétaire général de l’Union africaine et malgache (1960). Il donne ensuite des cours, dirige des séminaires de science politique à l’Institut africain de Genève et à l’Université de Georgetown de Washington DC et est chargé de recherche (1964-1965) à l’Université de Harvard, aux États-Unis. Puis il fait son entrée au Bureau international du travail, comme expert en planification de la main-d’œuvre (1965). Nommé l’année suivante coordonnateur régional pour l’Afrique à Addis-Abeba, en Éthiopie, il est promu sous-directeur général (1969). Nommé directeur de l’Institut international d’études sociales (1974), il est affecté aux postes de professeur associé de science politique à l'Université Paris-Sorbonne, et de professeur en mission à l'Université nationale de Côte d'Ivoire (1977-1979). Il crée le Centre panafricain de prospective sociale (1987), institution de recherche, de formation et d’exécution de programmes en matière de développement socio-économique en Afrique, qui abrite la rencontre Afrique-Europe et le premier forum de Porto-Novo sur les droits de l’homme (1989). Le CPPS est à l’origine de l’initiative humanitaire africaine pour porter secours dans le domaine médical et nutritionnel aux réfugiés, ceux de la région des Grands Lacs notamment.  

Membre correspondant de l’Académie royale des sciences d’outre-mer et membre du Club de Rome, il reçoit plusieurs distinctions honorifiques dans l’ordre national de divers pays ainsi que la Médaille du Conseil de l’Europe et la Médaille internationale humanitaire. Il collabore activement au programme commun des Nations Unies sur le VIH Sida (ONU SIDA), notamment en ce qui concerne les dimensions culturelles et socio-politiques de la pandémie du Sida.

Albert Tévoédjrè est élu membre correspondant de la 3e section de l'Académie des sciences d'outre-mer le 19/11/2010.