Académiciens 1° section 2° section 3° section 4° section 5° section Membres Libres Membres Associés

LARRUE Jacques

Correspondant 3e section,
Décès en 2013

Administrateur de la France d'outre-mer
Sous-préfet honoraire (er)
Inspecteur du travail
Domaines et régions :
Administration coloniale, droit, anthropologie, biographies, généalogies, histoire contemporaine, mémoires littéraires, correspondances, coopération et développement. Sénégal, Côte d'Ivoire, Soudan, Haute-Volta, Togo Guinée, Sardaigne, Kosovo, Maroc

Distinctions. :

   

Jacques Larrue (né le 04/11/1920 à Bordeaux et mort le 24/11/2013 à Paris) est titulaire d'un doctorat en droit et d'un diplôme d'études approfondies d'anthropologie. 

Il exerce les fonctions de sous-préfet hors-classe honoraire, au ministère de l’Intérieur après la direction générale de la Société d’aménagement, de construction et de commercialisation, filiale de la caisse nationale des marchés de l’état. En France, après sa scolarité à l’École nationale de la France d’outre-mer (1941-1943), il est affecté à l’encadrement de la Main-d’œuvre indochinoise (1943 à 1945).

Il devient chef de la subdivision de M’Bour, au Sénégal, les deux années suivantes ; il est envoyé comme inspecteur du travail en Côte d’Ivoire à Abidjan (1947), puis au Soudan et en Haute-Volta (1948-1950). Nommé chef de la subdivision d’Atakpamé, puis de Sokodé, au Togo (1951-1953), il est affecté au poste de chef de la subdivision de Bignona au Sénégal (1953-1955), et chargé d’études pour la Mission d’aménagement régional de la Guinée (1957-1960).

En France, chargé de mission au Secrétariat général de la Communauté, puis au ministère de la Coopération l’année suivante, il est ensuite détaché au ministère des Affaires étrangères, consultant de l’Organisation de la coopération et du développement économique pour l’aménagement de la Sardaigne, puis du Kosovo (1962-1963). Affecté à la direction générale des collectivités locales du ministère de l’Intérieur (1963-1968), il participe à la sécurité sanitaire de l’aménagement du secteur Languedoc-Roussillon (Mission Racine).

Chargé de mission au commissariat général au Plan, il participe à la mise en œuvre de la planification régionale du Maroc à la demande de ce pays (1967). Après douze ans dans le secteur privé à la SACC, il est nommé sous-préfet de Castelsarrasin (1980) ; il exerce en outre comme « coordinateur du grand chantier » de la centrale électro-nucléaire de Golfech puis prend sa retraite (1986).

Enfin, Jacques Larrue est élu membre correpondant de la 3e section de l'Académie des sciences d'outre-mer le 07/12/2001.