Académiciens 1° section 2° section 3° section 4° section 5° section Membres Libres Membres Associés

CHOUMET Valérie

Correspondante 4e section,
Élu le 27/05/2016

Chargée de recherche à l'Institut Pasteur
Docteur en pharmacie
Domaines et régions :
Santé, toxicologie, pharmacie, enseignement. Afrique du Nord, Amérique du Sud, Asie du Sud-Est et du Sud

A l’issue d’études à la Faculté de Pharmacie de Paris 5, Valérie Choumet obtient un diplôme de docteur en pharmacie (1986.) Elle débute une carrière de chercheur en préparant un DEA puis une thèse de l’Université Paris 7 en toxicologie fondamentale et appliquée qu’elle effectue à l’Institut Pasteur et qu’elle soutient avec mention et félicitations du jury sur le thème : éude structure-fonction d’une neurotoxine du venin de Crotalus durissus terrificus avec la mise en pratique de techniques modernes d’Immunologie comme les anticorps monoclonaux (1992).

Elle obtient la bourse Roux en 1991 et est intégrée à l’Institut Pasteur (1994) en tant qu’assistante de recherche. Elle accède au grade de chargée de recherche (1997) puis chef de groupe ( 2016). Les premières années de ses recherches sont consacrées à l’étude des venins de serpent et de scorpions avec pour but de mieux comprendre la pathologie des envenimations et de proposer des traitements adaptés. Dans le cadre de ces recherches, elle interagit avec ses collègues des Instituts Pasteur du Maroc, d’Algérie, de Tunisie et d’Hô-Chi-Minh-Ville, au Viet-Nam. Elle collabore également avec le Mexique et elle y séjourne pour donner des conférences et participer aux avancées des projets.

Elle intègre le Grand Projet Horizontal sur la salive d’Anophèle dirigé par Paul Brey, directeur de recherche à l’Institut Pasteur (2002). Elle développe des recherches sur le rôle de la salive d’Anopheles gambiae dans la transmission du parasite Plasmodium. Elle effectue un déplacement à l’Institut Pasteur de Corée. Suite à l’épidémie de chikungunya à la Réunion, elle s’intéresse à la transmission de ce virus afin de proposer de nouvelles méthodes de contrôle de la transmission des maladies vectorielles et former des chercheurs. Au cours des dernières années, elle concourt à la mise en œuvre de projet financés avec les Instituts Pasteur de Dakar, Montevideo et Shanghai. Dernièrement, elle développe un projet sur le virus Zika en collaboration avec l’Institut Malardé de Polynésie française ainsi qu’avec la Fondation Oswaldo Cruz au Brésil.

Valérie Choumet est élue membre correspondant de la 4e section de l'Académie des sciences d'outre-mer le 27/05/2016.