Académiciens 1° section 2° section 3° section 4° section 5° section Membres Libres Membres Associés

M'BOW Amadou-Mahtar

Membre associé,
Élu le 09/11/1973

Professeur d'histoire et géographie
Écrivain
Ancien directeur général de l'Unesco
Ministre
Député
Domaines et régions :
Culture et éducation, ingénierie aéronautique, histoire et géographie, enseignement, politique. Mauritanie, Sénégal, Côte d'Ivoire, Serbie, Maroc

Distinctions :

   

Amadou-Mahtar M’Bow rejoint l’armée de l’air en tant qu’engagé volontaire (1940). Démobilisé, il est rappelé (1943), avant d’être à nouveau démobilisé (1945). Il poursuit des études d’ingénieur aéronautique en France tout en décidant de passer son baccalauréat en lettres modernes qui lui ouvre les portes de la Sorbonne. Il y obtient une licence ès-lettres d’enseignement et préside parallèlement l’Association des étudiants de Paris puis fonde la Fédération des étudiants africains en France.

Il est professeur au collège de Rosso en Mauritanie (1951-1953), avant de revenir au Sénégal où il crée et dirige (1952-1957) le Service de l’éducation de base et est nommé chef des missions d’éducation de base de Darou-Mousti, Badiana, Sénoudébou puis Gaya. Il enseigne l’histoire et la géographie (jusqu’en 1966), notamment au lycée Faidherbe de St Louis puis à l’École normale supérieure de Dakar. Il préside à Abidjan la conférence des experts chargés de proposer la réforme des programmes d’histoire et de géographie des États francophones d’Afrique noire et de Madagascar (1965).

Déjà ministre de l'Éducation et de la Culture du Sénégal pendant la période d’autonomie interne (1957-1958), il démissionne pour s’engager dans la lutte pour l’indépendance de son pays qui sera effective (1960). Celle-ci acquise, il devient ministre de l’Éducation nationale (1966-1968), puis de la Culture et de la Jeunesse (1968-1970) et député à l’Assemblée nationale au Conseil exécutif (1966) et au Conseil municipal de St Louis. Élu (1974 et 1980), il est exerce par ailleurs les fonctions de directeur général de l'Unesco (1974-1987). 

Il reçoit un doctorat honorifique de l'Université de Belgrade (1980). Il devient membre de l'Académie du Royaume du Maroc (2004). Il préside les Assises nationales du Sénégal lancées par le Front Siggil Senegaal qui ont réuni pendant près d'un an les principaux partis d'opposition au pouvoir du président Abdoulaye Wade et des dizaines d'organisations diverses (2008). Il prononce officiellement  la clôture des Assises (2009).

Amadou-Mahtar M’Bow est élu membre associé de l'Académie des sciences d'outre-mer le 09/11/1973.