Les divers modes d'irrigation de la source à la parcelle

Recension rédigée par Gérard Sivilia


L’ouvrage de Clément Mathieu et Jean-Claude Chossat présente de manière quasi exhaustive un inventaire des moyens d’irrigation utilisés par les agriculteurs de tous les continents, depuis les premiers usages de l’eau agricole dans l’antiquité  jusqu’à nos jours.

Cet ordonnancement des moyens d’irrigation est un travail méthodique et louable. La première partie, passionnante mais trop brève, rappelle le long chemin de l’irrigation depuis ses premières traces au Moyen Orient il y a près de 6000 ans, depuis le chadouf encore en usage, jusqu’aux techniques de pointe actuelles.

L’ouvrage a aussi le mérite de montrer comment les civilisations ont su faire preuve d’ingéniosité pour adapter les techniques d’irrigation à leur environnement.

Mais il est difficile de situer cet ouvrage. Pas assez technique pour l’ingénieur, le technicien en irrigation ou l’étudiant, il n’aide pas à préparer un projet d’irrigation. Trop technique pour le non spécialiste, il le rebutera par son aspect scolaire de catalogue.

Finalement, l’intérêt de l’ouvrage est double : il aide à la compréhension d’un monde où la disponibilité de l’eau se raréfie, notamment en Afrique, et où le foncier agricole se réduit et se fragilise.

Il rappelle que l’irrigation reste encore le moyen le plus sûr et efficace pour nourrir une population mondiale en expansion et, indirectement, il participe à la réhabilitation de l’irrigation dont les techniques de stockage de l’eau ont trop longtemps été considérées comme des nuisances écologiques.