Sciences historiques, géographiques, ethnologiques et linguistiques
Sciences politiques et administratives
Sciences juridiques, économiques et sociales
Sciences physiques, naturelles, biologiques et leurs applications
Enseignement, littérature, archéologie et beaux arts
ActualitésActualités des Académiciens
Actualités des académiciens


Virginie TILOT de GRISSAC - Enjeux et perspectives du partage mondial des ocĂ©ans

Media Investigation a interviewé le Secrétaire perpétuel, Monsieur Pierre Gény et le Dr Virginie Tilot-de Grissac, océanographe et membre correspondant de la 4e section sur cette thématique d’actualité, au sortir du sommet de RIO+20 (pour visionner la vidéo, cliquer ici).

Lors de l’interview, qui a duré minutes 28 minutes, le Secrétaire perpétuel a parlé de l’Académie des sciences d’outre-mer, de sa mission et de ses quatre-vingt dix  années d’activités en mettant l’accent sur celles récentes et en cours en Outre-Mer.

La question de l’environnement, notamment marine a été abordée avec les résultats du sommet de RIO+20, la Conférence des Nations Unies sur le développement durable. Le Secrétaire perpétuel a évoqué le Sommet de la Terre de Rio de 1992, ayant été un des représentants français à ses comités préparatoires. Le constat de la situation actuelle et les raisons pour lesquelles les cibles visées n’ont pas été atteintes ont été discutée, notamment par le Dr Virginie Tilot-de Grissac pour les océans où une inefficacité actuelle de gestion des océans est apparente en milieu hauturier. Ce domaine appartenant en majeur partie au Patrimoine mondial de l’humanité n’est géré actuellement que de façon sectorielle, sous le biais des pêches, du trafic maritime, de la pollution, exploitation minière, câbles sous-marins,activités minières et de recherche.. La  nécessité d’assurer une gouvernance adaptée avec une approche multi-sectorielle intégrant toute la tranche d’eau de la surface au fond des océans avec une véritable perspective de planification spatiale marine est une priorité, notamment pour la France placée au deuxième rang mondial par l’importance du domaine maritime par l’extension de la zone économique aux 200 miles nautiques.

Le Dr Virginie Tilot-de Grissac a parlé de ses expériences in situ, en plongée scaphandre lors de ses nombreuses missions en zone tropicale dans les cinq mers et océans du monde impliquée dans des programmes de développement pour diverses agences des Nations Unies, notamment en milieu corallien. Elle a aussi évoqué son expérience dans le domaine abyssal, notamment en plongée profonde avec le sous-marin « Le Nautile » avec la découverte d’oasis de vie sur un site hydrothermal localisé à la confluence d’une chaîne de monts sous-marins et de la dorsale Est Pacifique. D’après elle, la vérité terrain est indispensable dans l’évaluation d’un écosystème et la rédaction concomitante de lignes directrices pour la conservation de la biodiversité et la gestion d’activités anthropiques comme pour la pêche et le tourisme en milieu corallien et l’exploitation minière en milieu abyssal.

L’urgence de la situation et les perspectives à développer ont été mises en exergue par le Secrétaire perpétuel Pierre Gény et le Dr Virginie Tilot-de Grissac.

© 2010 - Académie des sciences d'outre-mer 15, rue La Pérouse 75116 Paris - Tél. : 01 47 20 87 93