Sciences historiques, géographiques, ethnologiques et linguistiques
Sciences politiques et administratives
Sciences juridiques, économiques et sociales
Sciences physiques, naturelles, biologiques et leurs applications
Enseignement, littérature, archéologie et beaux arts
ActualitésÉvénements
Imprimer E-mail

e-lafont-mandela.pngHommage au Président Mandela

Mgr Emmanuel Lafont, membre associé de l'Académie des sciences d'outre-mer, a assisté aux obsèques du Président Mandela et rend hommage, sur France Info, à l'homme auprès de qui il a oeuvré pendant près de dix ans.

Mgr Lafont s'est donc rendu à la cérémonie d'hommage officielle en Afrique du Sud, quatre jours après la mort de Nelson
Mandela, au stade Soccer city de Soweto. Mandela avait prononcé son premier discours d'homme libre, après sa sortie de prison. Mgr Emmanuel Lafont, évêque de Cayenne en Guyane et ami de Nelson Mandela, a été le curé de Soweto entre 1983 et 1994.

Discours prononcé par Mgr Lafont le mardi 10 décembre à Soweto.  Entretien accordé par Mgr Lafont à France info.

Quelques témoignages de Mgr Lafont...

Le site de la Nouvelle République :

Il était le seul homme blanc de Soweto. Mais à son arrivée dans cette banlieue noire de Johannesbourg, en 1985, Emmanuel Lafont a été « accueilli comme un frère ». Le curé se souvient encore des draps offerts par les paroissiens ce jour-là : « Je leur ai promis que ces draps ne quitteraient pas Soweto, et c'est ce qui s'est passé. »

Après dix ans passés à Tours, le changement de décor était total. Emmanuel Lafont découvrait un pays ravagé par les discriminations raciales, mais aussi un peuple chaleureux. « J'étais avec les gens pas seulement sur les heures de travail, mais 24 heures sur 24. Quand ils se détendaient, quand ils étaient en fête… » Ce lien l'a longtemps protégé des attaques raciales. « Je n'ai pratiquement jamais eu de problème, assure-t-il, sauf une fois une brique sur ma voiture. »

Pourtant, les violences qui ont accompagné le processus d'abolition de l'apartheid n'ont pas épargné le père Lafont. « La moitié des gens que j'ai enterrés, c'est-à-dire 140 sur 280, ne sont pas morts naturellement, raconte-t-il, ému. Vous rendez-vous compte ? »

....

Mandela est parti de la belle manière : interview à Paris Match  :

L’évêque de Cayenne, qui fut 13 années durant le curé de Soweto, a bien connu Nelson Mandela. De retour des cérémonies d’hommage à Madiba, il évoque pour Paris Match cette Afrique du Sud qu’il connaît si bien et l'héritage du président décédé la semaine dernière.

....

 

cure-soweto.png

 

 
© 2010 - Académie des sciences d'outre-mer 15, rue La Pérouse 75116 Paris - Tél. : 01 47 20 87 93