Sciences historiques, géographiques, ethnologiques et linguistiques
Sciences politiques et administratives
Sciences juridiques, économiques et sociales
Sciences physiques, naturelles, biologiques et leurs applications
Enseignement, littérature, archéologie et Beaux-Arts
Composition

RODHAIN Jérôme Alphonse

Membre libre,
Décès en 1956

Distinctions :

 

Biographie :

Jérôme Rodhain (né le 25/01/1876 à Herselt en Belgique, et mort le 26/09/1956 à Tervuren en Belgique) est un médecin belge.

Docteur en médecine (1899), il est attaché comme premier assistant à l’Institut de bactériologie de l’Université (1899-1903). Il part au camp de Yumbi au Congo puis en Oubangi. Nommé médecin de première classe (1906), il participe aux activités de la Société belge d’études coloniales. Affecté à la direction de l’hôpital de Léopoldville (1907), il se consacre aux malades du sommeil. Attaché au ministre des Colonies Jules Renkin (1909), il est chargé de diriger une importante mission scientifique au Katanga afin de résoudre le problème de la trypanosomiase, (jusqu’en 1912).

Volontaire pendant la Première Guerre mondiale, il dirige le service médical des troupes de campagne en Afrique orientale allemande (1915-1918). Promu médecin en chef de la colonie (1920), il organise le service médical congolais (jusqu’en 1925). De retour en Europe, il exerce successivement les fonctions de professeur à l’École de médecine tropicale puis directeur de cet établissement (1929). Après le transfert de l’école à l’Institut de médecine tropicale (1933), il en assume la direction (jusqu’en 1947).

Il enseigne l’hygiène tropicale, la médecine usuelle et la biologie en Belgique, à l’Université de Gand et à l’Université coloniale d’Anvers (dès 1925). Il intègre le conseil académique (1927) et le préside (1941-1947). Il préside aussi l’Académie de médecine et l’Académie royale des sciences coloniales tout en étant membre du comité de direction de la Croix-Rouge du Congo. Il est titulaire du Prix quinquennal des sciences médicales de Belgique (1941).

Il entreprend un dernier voyage au Katanga (1956) pour assister au jubilé des grandes sociétés de 1906. Titulaire de la Médaille A. Nocht de l’Institut de Hambourg, il reçoit le Prix Émile-Brumpt de la Faculté de médecine de Paris (1953). Il est également décoré commandeur de l’Ordre de Léopold

Jérôme Rodhain devient  membre associé de l’Académie des sciences coloniales le 25/06/1936.

© 2010 - Académie des sciences d'outre-mer 15, rue Lapérouse 75116 PARIS