Sciences historiques, géographiques, ethnologiques et linguistiques
Sciences politiques et administratives
Sciences juridiques, économiques et sociales
Sciences physiques, naturelles, biologiques et leurs applications
Enseignement, littérature, archéologie et Beaux-Arts
Composition

ABA Noureddine

Membre associé,
Décès en 1996

Écrivain
Auteur dramatique
Enseignant
Domaines et régions :
Théâtre, littérature, droit


Distinctions :

 

Biographie :

Noureddine Aba (né le 16/02/1921 à Sétif en Algérie et mort le 19/09/1996 à Paris) est poète, dramaturge et conteur.

Après une licence de droit à la Faculté d’Alger, il est mobilisé (1943-1945) et participe à la campagne d’Italie puis à celle de France. Il endosse ensuite la fonction de journaliste et suit à ce titre le procès des criminels de guerre nazis à Nuremberg. Il devient écrivain, publiant de nombreux ouvrages, récits, pièces de théâtre et contes pour enfants. Il effectue également régulièrement des tournées de conférences sur le thème de la francophonie dans les universités européennes, américaines, canadiennes et suisses.

Il enseigne par ailleurs la littérature algérienne à l’Université d’Urbana dans l’Illinois. Il crée à Alger la première fondation privée et laïque qui porte son nom (1990) et décerne quatre prix littéraires chaque année à des écrivains algériens d’expression arabe ou de langue française. Il est chargé de mission à la Ligue des états arabes et conseiller auprès du ministre de la Culture et de l’Information.

Il est récompensé par le Prix littéraire de l’Afrique méditerranéenne de l’Association des écrivains de langue française (1979) et par le Prix Charles Oulmont de la Fondation de France (1985). Titulaire de la médaille de vermeil de l’Académie française, il détient également le Prix de la francophonie de la Société des auteurs et compositeurs dramatiques (1992). Il est nommé membre de l’Académie universelle des cultures présidée par Élie Wiesel. Enfin, il est membre du Haut conseil de la francophonie.

Noureddine Aba devient membre associé de l'Académie des sciences d'outre-mer le 07/06/1985.

Bibliographie :

Le jour où le conteur arrive. Paris : Quatre vents, 1996

Je hais les trains depuis Auschwitz : poèmes. Paris : l'Harmattan,1996

L'exécution au beffroi : théatre. Belgique : Lansman/Aba, 1995 

Une si grande espérance ou Le chant retrouvé au pays perdu : théâtre. Paris : l'Harmattan, 1994

La ville séparée par le fleuve : contes. Paris : l'Harmattan, 1994

Comme un oiseau traqué : poèmes.Paris : l'Harmattan, 1994

L'arbre qui cachait la mer : pièce en trois actes et deux tableaux. Paris : l'Harmattan, 1992

Et l'Algérie des rois, Sire ? Paris : l'Harmattan, 1992

La récréation des clowns. Paris : Stock, 1987

Mouette, ma mouette. Paris : l'Harmattan, 1984

C'était hier Sabra et Chatila : un chant d'épreuve. Paris : l'Harmattan, 1983   

Gazelle après minuit : chants d'amour et de guerre de la révolution algérienne. Paris : Minuit, 1983

Le dernier jour d'un nazi. Paris : Stock, 1982

L'annonce faite à Marco : ou à l'aube et sans couronne : pièce en 5 actes et 9 tableaux. Paris : l'Harmattan,1981   

L'aube à Jérusalem : théâtre. Alger : S.N.E.D., 1979      

Le chant perdu au pays retrouvé : récit. Paris : Cerf, 1978

Montjoie Palestine ! ou l'an dernier à Jérusalem : poème dramatique. Honfleur : P. J. Oswald, 1970

La Toussaint des énigmes. Paris : Présence africaine, 1963

© 2010 - Académie des sciences d'outre-mer 15, rue Lapérouse 75116 PARIS