Sciences historiques, géographiques, ethnologiques et linguistiques
Sciences politiques et administratives
Sciences juridiques, économiques et sociales
Sciences physiques, naturelles, biologiques et leurs applications
Enseignement, littérature, archéologie et Beaux-Arts
Composition

SERGENT Edmond

Membre libre,
Décès en 1969

Distinctions :

  

Biographie :

Edmond Sergent (né le 23/03/1876 à Philippeville en Algérie, et mort le 20/08/1969 à Andilly dans le Val d’Oise) effectue une carrière de médecin.

Il commence sa carrière professionnelle comme interne des hôpitaux d’Alger (1896), puis poursuit comme préparateur puis chef de laboratoire à l’Institut Pasteur de Paris (1899). Auprès de maîtres éminents, il s’initie à la bactériologie, à la protozoologie et à l’entomologie. Docteur en médecine de la Faculté de Paris (1903), il dirige l’Institut Pasteur d’Algérie (1910-1963).  

Régulièrement missionné en Algérie, au Sahara et en Afrique du Nord (dès 1901), il est, en outre, chargé de fonder l’Institut Pasteur du Maroc à Casablanca ainsi que l’Institut Pasteur d’Athènes  en Grèce et est affecté à l’Armée d’Orient (1916) comme aide-major, pour l’organisation de la prophylaxie palustre. Il doit avec son frère établir un plan de campagne antipaludique, ce qui permet de reconstituer une armée en dissolution en moins d’une année.   

Membre de la Société de biologie et fondateur de la Société de pathologie exotique (1908), il intègre l’Académie de médecine (1920) et l’Institut à l’Académie des sciences (1930) en qualité de correspondant. Il est titulaire de la Médaille Mary Kingsley de l’École de médecine tropicale de Liverpool (1920), de la Médaille d’or de la Société de pathologie exotique (1929) et de la Médaille Caillié de la Société de géographie commerciale (1930).

L’Académie des sciences lui décerne le Prix Osiris (1957). Il se consacre durant toute sa carrière à la protection des populations contre les maladies infectieuses causées par les insectes et à l’exploration pathologique algérienne par les méthodes pastoriennes.

Enfin, Edmond Sergent est élu membre correspondant de la 4e section de l’Académie des sciences coloniales dès sa fondation en 1923 avant d’en devenir membre libre le 04/04/1929.

© 2010 - Académie des sciences d'outre-mer 15, rue Lapérouse 75116 PARIS