Sciences historiques, géographiques, ethnologiques et linguistiques
Sciences politiques et administratives
Sciences juridiques, économiques et sociales
Sciences physiques, naturelles, biologiques et leurs applications
Enseignement, littérature, archéologie et Beaux-Arts
Composition

RIVIÈRE Louis

,
Décès en 1959

Biographie :

Louis Rivière (né le 03/12/1873 à Paris et mort le 30/06/1959 à Rots, dans le Calvados) effectue une carrière judiciaire.

          Docteur en droit, il exerce les fonctions d’avocat à la Cour d’appel de Paris.

Conseiller législatif du Gouvernement siamois, il intègre la Commission française de législation qui dote le Siam d’une codification à l’européenne. Il réside en cette qualité à Bangkok entre 1909 et 1912.

Il accomplit en 1913 une mission dans le Proche-Orient et en Russie, au cours de laquelle il crée des Comités de Croix- Rouge française à Athènes, Salonique (Grèce), Smyrne, Constantinople (Turquie), Odessa (Ukraine), Moscou et Saint-Pétersbourg (Russie).

Il est dans ce cadre sollicité en tant que conseil et conférencier de l’Union des femmes de France.

Mobilisé en 1914 comme Lieutenant de territoriale et affecté au 13e Bataillon actif de Chasseurs alpins, il est blessé deux fois en Alsace et reprend du service en 1918 à la section du chiffre du Ministère de la Guerre, comme chef de bataillon.

Il est de nouveau missionné en 1917 près de la Croix-Rouge italienne à Milan et Turin.  

Il est démobilisé en 1919 avec une pension d’invalidité à 70%.

Il est nommé avocat-conseil du Ministère des Affaires étrangères, puis dès 1923, conseiller à la Cour d’appel de Caen tout en endossant les fonctions associatives de délégué départemental de la Croix-Rouge pour le Calvados, il sera promu honoraire en 1941.

Président de chambre en 1930, il endosse les fonctions de Président honoraire en 1941.

Il contracte en 1938 un engagement militaire pour la durée de la guerre et affecté en 1939 à l’État-major de la subdivision de Caen, il assure la liaison avec la mission anglaise pour créer une base en Basse-Normandie.

Il est renvoyé à la fin de l’année 1939.

Distingué Chevalier de la Légion d’Honneur et Officier de l’Instruction publique, il est par ailleurs nommé Grand Officier de l’Ordre chérifien du Ouissam alaouite.

Il est nommé membre correspondant de l’Académie des sciences morales et politiques.

          Enfin, Louis Rivière est élu membre libre de l’Académie des sciences coloniales le 17/12/1948.

© 2010 - Académie des sciences d'outre-mer 15, rue Lapérouse 75116 PARIS