Sciences historiques, géographiques, ethnologiques et linguistiques
Sciences politiques et administratives
Sciences juridiques, économiques et sociales
Sciences physiques, naturelles, biologiques et leurs applications
Enseignement, littérature, archéologie et Beaux-Arts
Composition

RANDAU Robert

,
Décès en 1950

Biographie :

Robert Randau-Arnaud (né le 16/02/1873 à Moustapha en Algérie, et mort le 04/08/1950 à Alger) réalise une double carrière de Gouverneur des colonies et d’écrivain.

             Après la Faculté de droit à Alger, il poursuit la préparation de son Doctorat à Paris et entre en 1896 à l’École coloniale.

Il participe à la mission du Général de Trentinian en 1898 et est reçu l’année suivante au concours d’administrateur des communes mixtes avant de servir l’Algérie jusqu’en 1904.

Détaché comme adjoint à la première mission Coppolani, il la rejoint au Tagant et la suit dans l’Adrar.

En 1905, il est affecté à Dakar (Sénégal) par le Gouverneur général Roume pour s’occuper des Affaires musulmanes de l’AOF au bureau politique du secrétariat général.

Il crée à Alger la Société des écrivains algériens.

Missionné au Maroc en 1907 pour retrouver les assassins de Coppolani, il revient à Dakar en 1908 et reste aux Affaires politiques jusqu’en 1914.

Engagé en 1914, il est démobilisé à la demande du gouvernement général de l’AOF et envoyé en mission dans le Hodh et le Sahel entre 1917 et 1919.

Il exerce les fonctions d’inspecteur des Affaires administratives du Soudan dès 1921 et met un terme à la conquête du pays dogon.

Affecté au même poste en Haute-Volta de 1924 à 1929, il est promu Lieutenant-gouverneur en 1929.

Au cours de sa carrière administrative, il effectue de nombreuses recherches sur l’islam et les populations de l’Afrique de l’Ouest tout en collaborant à des revues littéraires.

Admis à la retraite en 1936, il se retire à Alger.  

Il préside le Bureau africain des gens de lettres.

Il est distingué Officier de l’Instruction publique et Chevalier de la Légion d’honneur.

             Enfin, Robert Randau-Arnaud est élu membre libre de l’Académie des sciences coloniales dès sa fondation en 1923.

© 2010 - Académie des sciences d'outre-mer 15, rue Lapérouse 75116 PARIS