Sciences historiques, géographiques, ethnologiques et linguistiques
Sciences politiques et administratives
Sciences juridiques, économiques et sociales
Sciences physiques, naturelles, biologiques et leurs applications
Enseignement, littérature, archéologie et Beaux-Arts
Composition

MIÈGE Émile

Membre libre,
Décès en 1969

Distinctions :

   

Biographie :

Émile Miège (né le 14/07/1880 à Paris et mort le 18/07/1969 à Aix-en-Provence) effectue une carrière d’ingénieur agricole.

Ingénieur agricole (1902), il démarre sa carrière professionnelle comme professeur à l’École d’agriculture de la Meuse, puis, affecté à l’École nationale d’agriculture de Rennes (1903), il y exerce successivement les fonctions de répétiteur, chef des travaux d’agriculture, chargé de conférences et sous-directeur à la station d’essais de semences. Licencié ès-lettres et diplômé des sciences chimiques et naturelles appliquées à l’agriculture (1907), il est aussi docteur ès-sciences de la Sorbonne (1910).

Il est chargé de cours d’agriculture au Collège de Fougères (1907-1910). Attaché à l’Institut Pasteur de Paris (1912), il poursuit sa carrière comme inspecteur de l’agriculture, puis inspecteur-adjoint du service phytopathologique. Il est mobilisé (1914 -1919) et affecté aux Armées (jusqu’en 1916), avant d’être promu capitaine et chef de la mission militaire française de ravitaillement à Naples pendant deux ans. Sous-intendant militaire de 3e classe au Maroc (1918-1919), il revient à la vie civile et scientifique pour exercer les fonctions de chef du service de l’expérimentation et de la vulgarisation agricole au Maroc.

Il est nommé secrétaire général du Comité marocain des plantes médicinales et à essences (1920), puis inspecteur principal de l’agriculture (1926). Il crée la Société des agriculteurs du Maroc qu’il préside (jusqu’en 1957) et intègre l’Institut en qualité de membre correspondant. Titulaire des Médailles d’argent (1898) et de bronze (1908) du ministère de l’Agriculture ainsi que de la Médaille coloniale (1919), il est par ailleurs lauréat de la Société des agriculteurs de France (dès 1914).

Enfin, Émile Miège est élu membre correspondant de la 2e section de l’Académie des sciences coloniales en avril 1929 avant d’en devenir membre non résident le 30/06/1939.

© 2010 - Académie des sciences d'outre-mer 15, rue Lapérouse 75116 PARIS