Sciences historiques, géographiques, ethnologiques et linguistiques
Sciences politiques et administratives
Sciences juridiques, économiques et sociales
Sciences physiques, naturelles, biologiques et leurs applications
Enseignement, littérature, archéologie et Beaux-Arts
Composition

BÀO ĐAI

Membre libre,
Décès en 1997

Empereur d'Annam

Biographie :

Bao Dại (né le 22/10/1913 à Hué, au Vietnam, et mort le 31/07/1997 à Paris) est empereur d’Annam de 1926 à 1945.

À partir de 1922, son précepteur emmène le jeune Prince en France pour continuer ses études cosmo-philosophiques et l’inscrire à l’Institut national des sciences politiques de Paris. Il rentre à Huê en 1932, pour prendre en main les destinées du Viêtnam. La réforme de mai 1933 fait faire à l’Annam un pas considérable dans la voie du progrès et de la modernisation de ses institutions politiques et administratives. Mais sa Majesté Bao Dại, formée à l’école occidentale, n’est pas pour cela détachée des traditions de son pays. Il remplit son rôle de chef religieux, de pontife de la religion et du culte national. À l’issue de l’occupation japonaise de l’Indochine en 1940 suivie du coup de force japonais du 9 mars 1945 se forme la même année le tout premier gouvernement nationaliste de Tran Trong Kim, placé sous sa haute autorité, en tant qu’empereur.

En avril 1946, il gagne Hong Kong et ne rentre pas immédiatement au Việtnam, préférant voyager d'abord en Grande-Bretagne, puis en France et enfin en Suisse, où le gouvernement négocie avec lui son retour au pouvoir. Parallèlement, considéré depuis 1948 comme un traître à son pays par les communistes, il est accusé de haute trahison et condamné à mort. En 1949, il atterrit à Dà Lat pour proclamer l'État du Việtnam, anti-communiste. Aussitôt au pouvoir, il s'efforce de faire respecter à la lettre les accords Auriol, prévoyant des transferts de souveraineté de la France vers le Việtnam unifié. En 1951, il instaure la fête des « terres mélangées », censée exalter toutes les composantes ethniques du Việtnam. Appuyé par De Lattre de Tassigny, Commandant en chef français en Extrême-Orient, il arrache à la France l'acceptation d'une armée nationale comprenant marine et aviation et négocie avec la Thaïlande ou encore Formose.

Bao Dại devient membre associé de l’Académie des sciences coloniales le 20/03/1935.

© 2010 - Académie des sciences d'outre-mer 15, rue Lapérouse 75116 PARIS