Sciences historiques, géographiques, ethnologiques et linguistiques
Sciences politiques et administratives
Sciences juridiques, économiques et sociales
Sciences physiques, naturelles, biologiques et leurs applications
Enseignement, littérature, archéologie et Beaux-Arts
Composition

VUILLET Jean

Correspondant 3e section,
Décès en 1961

Biographie :

Jean Vuillet (né le 30/09/1877 à Paris et mort le 01/08/1961 à Toulon) effectue une carrière d’inspecteur général d’agriculture coloniale.

Entré à l’Institut national agronomique en 1896, il est nommé ingénieur agronome en 1898.

Stagiaire de l’Institut agronomique auprès de la Direction de l’agriculture de la Tunisie l’année suivante, il est nommé commis des Affaires indigènes du Soudan français pour servir comme adjoint au Directeur des stations agronomiques de la même colonie.

Il exerce les fonctions de Directeur de la station agronomique de Kati-Koulikors (Mali) dès 1900.

Il participe à la création de stations agronomiques de Koulikors et de Banfora et d'écoles pratiques de caoutchouc, ainsi qu’à des essais cotonniers.

Nommé chef du service de l’agriculture du Haut-Sénégal-Niger en 1904, il est promu inspecteur d’agriculture de 1re classe l’année suivante.

Il crée la bergerie de Niafunké et occupe le poste de chef de la mission forestière constituée par arrêté municipal d’octobre 1906.

Promu Directeur d’agriculture coloniale en 1909, il est mobilisé entre 1914 et 1917 et placé en sursis d’appel au titre de l’Agriculture du Haut-Sénégal-Niger.

Il est missionné dès 1921 pour des études cotonnières et la création de la station cotonnière irriguée de Nienébalé.

Nommé ingénieur en chef de 1re classe de l’agriculture coloniale en 1921, il est promu inspecteur général de 2e classe en 1924.

Il quitte Dakar l’année suivante, lors d’un congé de convalescence, et reçoit une pension de retraite en 1926.

Il continue néanmoins une activité d’administrateur-directeur de sociétés coloniales et d’une société financière et agricole de la Côte d’Ivoire mises en liquidation.

Il est Lauréat de l’Académie des sciences coloniales en 1925 et est élu membre correspondant de la 3e section de l’Académie des sciences coloniales dès sa fondation en 1923.

© 2010 - Académie des sciences d'outre-mer 15, rue Lapérouse 75116 PARIS