Sciences historiques, géographiques, ethnologiques et linguistiques
Sciences politiques et administratives
Sciences juridiques, économiques et sociales
Sciences physiques, naturelles, biologiques et leurs applications
Enseignement, littérature, archéologie et Beaux-Arts
Composition

TOUZÉ Raphaël

Correspondant 2° section,
Décès en 1997

Distinctions :

 

Biographie :

Raphaël Touzé (né le 08/09/1915 à Roubaix dans le Nord et mort le 23/05/1997 à Marseille) effectue une double carrière militaire et diplomatique.

Licencié en droit  et après des études à l’École nationale des langues orientales, il sort de l’École de cavalerie de Saumur, est affecté au 6e Régiment des Spahis algériens (1938) puis au 12e Régiment de Chasseurs à cheval. Résistant, après une période de captivité, il intègre le 1er Régiment des chasseurs parachutistes qu’il quitte comme capitaine de réserve (en 1946).

Administrateur adjoint des colonies françaises, de la France d’outre-mer (1950), il occupe successivement les postes d’adjoint au commandant de cercle de Bamako (ex Soudan, 1946-1948), chef de cabinet du gouverneur de Haute-Volta (1948), directeur des affaires politiques de la Haute-Volta (1949), adjoint au commandant, cercle de Bobodioulasso (1950), chef de la subdivision de Bignona (1951), chef de la subdivision de Niono sur les terres irriguées du Niger (1952-1953), puis commandant du cercle de Bougouni (ex Soudan, 1953-54).

Stagiaire au Queen’s College Cambridge (Royaume-Uni) et au service de l’habitat du BCOM à Paris (1954), il reprend son poste de commandant du cercle de Sikasso (1955-1957), et commandant du cercle de Kaolack au Sénégal (1957-1959). Nommé directeur général pour le développement du Sénégal (1959-1960), il exerce ensuite les fonctions de consul général de France à Dakar (1960-1963), premier conseiller à l’ambassade de France à Kinshasa au Congo (1963-1968), et enfin ambassadeur de France à l’Ile Maurice (dès 1968).

Décoré commandeur de la Grande Comore (1950) et de l’Ordre national du Sénégal (1963), et Officier de l’Ordre du Mérite de la République centrafricaine (1966), il est par ailleurs titulaire des Médailles de la Résistance et des blessés.

Enfin, Raphaël Touzé est élu membre correspondant de la 2e section de l’Académie des sciences d’outre-mer le 19/03/1971.

© 2010 - Académie des sciences d'outre-mer 15, rue Lapérouse 75116 PARIS