Sciences historiques, géographiques, ethnologiques et linguistiques
Sciences politiques et administratives
Sciences juridiques, économiques et sociales
Sciences physiques, naturelles, biologiques et leurs applications
Enseignement, littérature, archéologie et Beaux-Arts
Composition

NGUYEÑ Văn Xuân

Correspondant 1re section,
Décès en 1989

Homme politique
Militaire

Distinctions :

 

Biographie :

Nguyễn Văn Xuân (né le 03/04/1892 à Truong Tho en Cochinchine et mort le 14/01/1989 à Nice) est un militaire et homme politique vietnamien.

Après des études à Saïgon puis en Algérie, il  est le premier Vietnamien admis à l'École polytechnique à Paris (1912). Intégrant l'armée française comme sous-lieutenant pendant la Première Guerre mondiale, il participe à la bataille de Verdun.

Il poursuit sa carrière militaire, jusqu'au grade de colonel. Membre du cabinet du ministre des Colonies Georges Mandel, il est mobilisé en métropole (1939-1945) et revient en Indochine, où il se montre réservé vis-à-vis de l'administration vichyste. Lors du coup de force japonais du 9 mars 1945, il participe à la défense de la citadelle d'Hanoï puis est envoyé dans un camp de prisonniers.

Partisan de la réunion des trois territoires vietnamiens (à l'époque Annam, Tonkin et Cochinchine), il encourage la nationalisation de la Banque de l’Indochine.

Alors que les Français s’orientent vers une solution de réunification du Viêt Nam sous l'égide de l'ex-empereur Bảo Đại (1947), il parvient à obtenir de remplacer Lê Văn Hoạch à la tête du gouvernement cochinchinois, qu'il rebaptise gouvernement provisoire du Sud Viêt Nam.

Général de brigade et premier général vietnamien de l'armée française (promu général de division en 1949), il forme le gouvernement central provisoire du Viêt Nam qu'il présente à Bảo Đại (1948). Il signe ensuite un protocole avec la France où sont évoquées l'« indépendance » et l'« unité ».

Nommé vice-président du conseil des ministres de Bảo Đại, il se retire en France auprès de sa famille.

 Revenu au Viêt Nam (1954), il exerce de nouveau les fonctions de vice-président du Conseil et ministre de la Défense dans le gouvernement de Ngô Dinh Diêm. Après la prise de pouvoir de ce dernier, il part pour la France, où il continue ensuite d'entretenir des relations avec des exilés politiques vietnamiens.

       Nguyễn Văn Xuân est élu membre correspondant de la 1re section de l’Académie des sciences coloniales le 17/11/1950.     

© 2010 - Académie des sciences d'outre-mer 15, rue Lapérouse 75116 PARIS