Sciences historiques, géographiques, ethnologiques et linguistiques
Sciences politiques et administratives
Sciences juridiques, économiques et sociales
Sciences physiques, naturelles, biologiques et leurs applications
Enseignement, littérature, archéologie et Beaux-Arts
Composition

MOLET Louis

Correspondant 5e section,
Décès en 1992

Pasteur
Ethnologue

Biographie :

Louis Molet (né le 18/12/1915 à Paris et mort le 12/07/1992 à Saint-Léger-sur-Dheune en Saône-et-Loire) effectue une double carrière de pasteur et d’ethnologue.

Licencié en théologie protestante à Paris (1941), il obtient le brevet de langue malgache du gouvernement général de Madagascar à Tananarive (1945), le diplôme de l’École nationale des langues orientales vivantes à Paris (1949), et le diplôme du Centre de formation aux recherches ethnologiques du Musée de l’Homme (1950), diplômes qui lui permettent de mener sa mission protestante à Madagascar (1941-1950). Il poursuit ses études avec l’obtention d’une licence en droit (1953), d’un certificat de droit et coutumes d’outre-mer et d’une licence d’étude des populations d’outre-mer l’année suivante, d’un doctorat d’État ès-lettres de la Sorbonne (1955) et d’un brevet du Centre des hautes études administratives sur l’Afrique et l’Asie modernes (1963).

Dès 1950, il est nommé chercheur en sciences humaines à l’Institut de recherches scientifiques de Madagascar de Tananarive, et ce pendant quatre ans, avant d’être promu chef de la section des sciences humaines de l’IRSM jusqu’en 1958. Il poursuit sa carrière professionnelle comme chef du centre polyvalent de recherche scientifique de Bangui, en République centrafricaine de 1958 à 1960 et en même temps chef du bureau d’études et de recherches du Ministère du Plan et de l’action rurale de la République centrafricaine.

C’est en Polynésie française, à Papeete, qu’il exerce les fonctions de chef de la mission polyvalente de l’ORSTOM (1961-1962), avant d’être nommé professeur agrégé au département d’anthropologie de l’Université de Montréal au Canada (1964 -1967). Il dirige parallèlement le programme des études africanistes dans cette même université. Dès 1968, il est nommé recteur de l’Université de Kisangani, au Zaïre oriental, durant deux années. De retour en France, il occupe le poste de directeur de recherche à l’ORSTOM à Paris, jusqu’en 1976.

Il apprend le malgache, l’arabe, le malais, le tahitien. Il est deux fois lauréat de la Société de géographie de Paris avec le Prix Adhémar (1954) et le Prix Foa (1956) et est décoré officier de l’Ordre du Mérite de la République du Sénégal (1969).

Enfin, Louis Molet est élu membre correspondant de la 5e section de l’Académie des sciences d’outre-mer le 11/06/1976.

© 2010 - Académie des sciences d'outre-mer 15, rue Lapérouse 75116 PARIS