Sciences historiques, géographiques, ethnologiques et linguistiques
Sciences politiques et administratives
Sciences juridiques, économiques et sociales
Sciences physiques, naturelles, biologiques et leurs applications
Enseignement, littérature, archéologie et Beaux-Arts
Composition

MENCHIKOFF Nicolas

Correspondant 3e section,
Décès en 1992

Géologue

Distinctions :

  

Biographie :

Nicolas Menchikoff (né le 22/11/1900 à Moscou et mort en 1992 à Paris) effectue une carrière de géologue.

Engagé dans l’armée blanche de Wrangel, puis dans la marine où, sur le Cronstadt, il exerce les fonctions de technicien radio, il embarque pour la Tunisie (1920-1921). Licencié de la Sorbonne en sciences naturelles, zoologie et botanique (1923), il prépare le certificat de géographie physique. Il part avec une mission militaire (1924) et termine à Béni-Abbès, avant d’être chargé d’une mission géologique au Sahara par le gouvernement général de l’Algérie et le gouvernement français qui lui vaut la Médaille coloniale (1925).

Il accompagne le Prince Kemal El Dine Hussein, en tant que géologue et géodésien, et donne la première description pétrographique du Djebel Ouenat. Il collabore à la fondation du Centre de recherches sahariennes de Béni-Abbès et à celle de l’Institut du désert d’Égypte. Missionné en Égypte (1928), il séjourne dans le désert libyque avec le Prince Kemal El Dine pour des observations géologiques et des points astronomiques. Il collabore au service de la carte géologique de France (dès 1930) avant de soutenir une thèse ès-sciences naturelles (1931).

Titulaire du Prix Noury de l’Académie des sciences (1933), il collabore au service de la carte géologique du Maroc et sera naturalisé français (1934). Il est missionné dans le Hoggar, le Tanezrouft en Algérie, la vallée du Draa au Maroc. Nommé maître de recherches au CNRS (1942), il est promu directeur (1945). Titulaire du Prix Prestwitch de la Société géologique de France (1948), il est nommé directeur de recherches de 1re classe (1953-1955). Il est invité en URSS par Pavlovski pour développer les relations entre géologues de l’ouest et de l’est et donne des conférences à l’Université de Moscou. Il est nommé membre étranger de la Société des naturalistes de Moscou. Il retourne à Béni-Abbès, en Algérie (1972). Il est décoré officier du Mérite saharien.

Nicolas Menchikoff est élu membre correspondant de la 3e section de l’Académie des sciences coloniales le 17/12/1948.

© 2010 - Académie des sciences d'outre-mer 15, rue Lapérouse 75116 PARIS