Sciences historiques, géographiques, ethnologiques et linguistiques
Sciences politiques et administratives
Sciences juridiques, économiques et sociales
Sciences physiques, naturelles, biologiques et leurs applications
Enseignement, littérature, archéologie et Beaux-Arts
Composition

MARILL François-Georges

Correspondant 3e section,
Décès en 1991

Biographie :

François-Georges Marill (né le 17/01/1907 à Ajaccio et mort le 25/02/1991 à Toulouse) effectue une carrière de médecin.

Interne des hôpitaux d’Alger (1928) puis docteur en médecine (1932), il exerce successivement les fonctions de préparateur de cours (1930), chef de clinique adjoint (1932) puis titulaire (1934) à la clinique des pays chauds, des maladies cutanées et syphilitiques de la Faculté de médecine d’Alger.

Attaché au cabinet du ministre de la Santé publique (1944), il est nommé chef du service d’hygiène scolaire au gouvernement général de l’Algérie (1946-1948) puis médecin-consultant de vénérologie du département de Constantine (dès 1951). Il est chargé des fonctions d’agrégé de dermatologie et syphiligraphie (1950) à la Faculté de médecine d’Alger, après plusieurs missions du gouvernement général de l’Algérie et de l’Institut Pasteur d’Algérie, dont une concernant les recherches malacologiques sur la bilharziose urinaire (1952).

Boursier de recherches en Algérie de l’Institut d’hygiène et de médecine d’outre-mer (1952, 1954 et 1956) et de l’Organisation mondiale de la santé (1954-1955), il est invité à la conférence africaine de la bilharziose (1956). Chargé de mission en Haute-Volta par le ministère de la France d’outre-mer (1957), puis en enseignement postuniversitaire en Martinique et en Guadeloupe par le ministère de la Santé publique, il est également envoyé à la Faculté de médecine de Port-au-Prince en Haïti, par le ministère des Affaires étrangères (1958).

Il est de nouveau missionné en Mauritanie par le secrétariat d’État aux relations avec les états et la communauté (1960). Membre titulaire de la Société de pathologie exotique (1945) et du conseil d’hygiène sociale près le ministère de l’Algérie (dès 1958), il préside par ailleurs le conseil de l’ordre des médecins du département de Constantine (dès 1954).

Enfin, François-Georges Marill est élu membre correspondant de la 3e section de l’Académie des sciences d’outre-mer le 03/11/1961.

© 2010 - Académie des sciences d'outre-mer 15, rue Lapérouse 75116 PARIS