Sciences historiques, géographiques, ethnologiques et linguistiques
Sciences politiques et administratives
Sciences juridiques, économiques et sociales
Sciences physiques, naturelles, biologiques et leurs applications
Enseignement, littérature, archéologie et Beaux-Arts
Composition

LE DANTEC Aristide

Correpsondant 4e section,
Décès en 1964

Distinctions :

  

Biographie :

Aristide Le Dantec (né le

Il intègre l’école du Service de santé des armées en 1895 puis est nommé, après une année, comme médecin stagiaire, médecin aide-major de 2e classe en 1899. En 1901, alors affecté au 28e régiment d’artillerie, il est promu médecin aide-major de 1re classe, puis médecin major de 2e classe en 1904 et médecin major de 1re classe en 1913 avant d’exercer les fonctions de médecin lieutenant-colonel dès 1918.   

Il est envoyé à Hanoi (Annam-Tonkin) comme médecin et professeur à l’hôpital de Lanessan dès 1910. Lors de la Seconde Guerre mondiale, il est nommé, en 1917, médecin chef d’une ambulance chirurgicale divisionnaire dans le secteur de Verdun. L’année suivante, il fonde l’École de médecine de Dakar dont il devient le directeur pour plusieurs années.

Il prend sa retraite en 1921 et il est alors versé dans la réserve du Corps de santé des troupes coloniales avec le grade de médecin principal de 2e classe. Il poursuit néanmoins sa formation jusqu’en 1925 avant son retour en France ou il ouvre un cabinet médical. Promu médecin colonel de réserve en 1942, il est élevé au grade de médecin général à titre honoraire.

Parallèlement, il s’implique activement dans la vie locale au travers de la présidence du syndicat d’initiative, la création et présidence de la section locale des anciens combattants de l'Union nationale des combattants puis sa présidence honoraire, sa qualité de membre de la chambre d’industrie et membre du bureau de bienfaisance.

Sous l’Occupation, il prend un part active à la Résistance et il est conduit, en 1942, à rejoindre le Général de Gaulle à Londres. À la fin de la Seconde Guerre mondiale, il retourne à Saint-Lunaire pour exercer les fonctions maire, de 1945 à 1953. C’est en 1960 qu’il prend une part déterminante dans la création de l'école de médecine d'Abidjan (Côte d’Ivoire). Il est par ailleurs membre de la Société de pathologie exotique.

Enfin, Aristide Le Dantec est élu membre correspondant de la 4e section de l’Académie des sciences coloniales dès sa fondation en 1923.

© 2010 - Académie des sciences d'outre-mer 15, rue Lapérouse 75116 PARIS