Sciences historiques, géographiques, ethnologiques et linguistiques
Sciences politiques et administratives
Sciences juridiques, économiques et sociales
Sciences physiques, naturelles, biologiques et leurs applications
Enseignement, littérature, archéologie et Beaux-Arts
Composition

BOUFFARD Gustave

Corresponadant 4e section,
Décès en 1957

Médecin des Troupes coloniales

Biographie :

Gustave Bouffard (né le 22/07/1872 à Angoulins et mort le 20/03/1957 à Paris) exerce comme médecin des Troupes coloniales.

Sorti de l’École principale du service de santé navale de Bordeaux en 1895, il effectue un premier séjour au Soudan. C’est en Afrique Noire que la majorité de sa carrière se déroule, du grade d’aide-major à celui de médecin général. Il est entre temps Professeur à l’École d’application du service de santé à Marseille jusqu’en 1914, avant d’être à la tête d’une ambulance divisonnaire sur le front français, et affecté plus tard à la direction d’un laboratoire d’armée. Lors de ses missions au Soudan, à Djibouti, en Côte d’Ivoire, au Dahomey, à Madagascar et en Afrique-Équatoriale française, il réalise une œuvre remarquable et durable dans les domaines de l’épidémiologie, de l’hygiène et de l’assistance médicale. Durant les quatre ans qu’il passe en pays Somali, il procède à une étude très poussée de géographie médicale. Après un stage au laboratoire de l’Institut Pasteur, il entreprend une série de recherches sur le rôle des insectes dans la transmission des grandes endémies africaines. Il regagne alors le Soudan et fonde le laboratoire de Bamako avec un parc vaccinogène. A Madagascar, sa présence à Tananarive comme chef des services d’hygiène en 1921 lors de la première explosion de peste pulmonaire conjure un désastre. Il fait ordonner les mesures qui permettent de circonscrire le foyer. Comme chef de service de santé de la Côte d’Ivoire, puis du Dahomey, il développe les services d’Hygiène puis de prophylaxie vis-à-vis du paludisme, de la maladie du sommeil et de la fièvre jaune.

Directeur des Services sanitaires en Afrique-Équatoriale française, il porte tous ses soins à la protection sanitaire de la main d’œuvre sur les chantiers du chemin de fer du Congo-Océan. Il enseigne par ailleurs l’épidémiologie à l’École de Marseille.  

Gustave Bouffard est membre fondateur correspondant de l’Académie des sciences coloniales en 1922.       

© 2010 - Académie des sciences d'outre-mer 15, rue Lapérouse 75116 PARIS