Sciences historiques, géographiques, ethnologiques et linguistiques
Sciences politiques et administratives
Sciences juridiques, économiques et sociales
Sciences physiques, naturelles, biologiques et leurs applications
Enseignement, littérature, archéologie et Beaux-Arts
Composition

TERRIER Auguste

Titulaire 5° section,
Décès en 1932

Biographie :

Auguste Terrier (né le 11/07/1873 à Annecy et mort le 27/04/1932 à Annecy) est secrétaire général du Comité de l’Afrique française.

En 1890, il quitte sa Savoie natale et arrive à Paris, il démarre sa carrière professionnelle comme rédacteur au « Journal des débats » et se spécialise tôt dans les questions africaines avant de rejoindre le Comité de l’Afrique française.

Il en est nommé secrétaire général à la mort de M. Harry Alis et consacre également une partie de son temps aux officiers et jeunes administrateurs qui ont conçu une mission, aux créateurs de l’Empire africain.

Il participe à l’organisation et au succès des nombreuses missions africaines en Guinée portugaise, en Sierra-Leone, au Liberia, sur la Côte de l’Or et au Togo, en Afrique-occidentale française. Il soutient également l’expansion derrière le Nigeria et le Cameroun, l’Afrique-occidentale, l’Algérie et le Congo français, œuvre réclamée par le Comité de l’Afrique française dès 1890 et accomplie en 1900, et dont le premier effet est de libérer l’Afrique Noire du dernier des empires esclavagistes.

Il soutient également le projet du Transsaharien.

Après avoir bataillé pour achever le domaine au nord-ouest africain, le « Bulletin du Comité de l’Afrique française » auquel il contribue continue sa tâche en soutenant les idées, en multipliant les études les plus propres à inspirer la bonne organisation, la mise en valeur et la coordination des diverses parties de l’Empire.

  Le Maréchal Lyautey lui confie la direction de l’office du protectorat français du Maroc entre 1913 et 1918 ; il s’occupe aussi pendant la guerre de la direction des œuvres de guerre du Maroc.

Il professe par ailleurs les questions coloniales à l’École des sciences politiques et à l’École coloniale.

Pour les services rendus à la cause coloniale, il est promu Commandeur de la Légion d’honneur et reçoit une Médaille en 1931 de M. le Maréchal Lyautey, commissaire général de l’Exposition coloniale.

             Enfin, Auguste Terrier est élu membre titulaire de la 5e section de l’Académie des sciences coloniales dès sa fondation en 1923.

© 2010 - Académie des sciences d'outre-mer 15, rue Lapérouse 75116 PARIS