Sciences historiques, géographiques, ethnologiques et linguistiques
Sciences politiques et administratives
Sciences juridiques, économiques et sociales
Sciences physiques, naturelles, biologiques et leurs applications
Enseignement, littérature, archéologie et Beaux-Arts
Composition

TABOULET Georges

Titulaire 5° section,
Décès en 1979

Distinctions :

  

Biographie :

Georges Taboulet (né le 20/06/1888 à Oulins dans le Rhône et mort le 08/04/1979 à Paris) effectue une carrière coloniale dans l’enseignement.

Après des études de lettres à la faculté de Lyon, il y passe l’agrégation d’histoire et de géographie (1914). Mobilisé et blessé, il est fait prisonnier pendant quatre ans, puis retrouve le Lycée de Sarreguemines. Il participe à l’enseignement au Collège domanial des Mines de la Sarre à Sarrebruck.

Détaché en Indochine (1923), il professe au Lycée Albert Sarraut à Hanoï avant d’être nommé directeur de l’enseignement de la Cochinchine avec résidence à Saïgon. Il exerce les fonctions de chef de service de l’enseignement en Cochinchine (1925-1944), participant activement à la lutte contre l’analphabétisme en doublant largement le nombre d’élèves inscrits. Il préside (dès 1927) la commission saïgonaise pour la fondation de la Maison de l’Indochine ainsi que la section saïgonaise de la fondation Victor Hugo (1928-1929). Vice-président de l’Alliance française à Saïgon (1935), il préside par ailleurs la Société des études indochinoises (1939-1944).  

Directeur général de l’Instruction publique (1944-1945), il ouvre par ailleurs une « école des mécaniciens asiatiques », une « école pratique d’industrie », ainsi qu’une école de dessin et de gravure, une de céramique et de bronze, et une d’ébénisterie et laque. Il crée en outre des cantines presque gratuites et préconise un enseignement complet, avec une large part d’éducation physique, de soins d’hygiène et de médecine et de mesures préventives contre les épidémies.

Il fonde également l’École supérieure des sciences à l’Université d’Indochine et ouvre la Cité universitaire d’Hanoï. Parallèlement à sa carrière professionnelle, il est l’auteur de nombreuses publications concernant l’Indochine. Il est également officier de l’Instruction publique (1933).

Enfin, Georges Taboulet est élu membre titulaire de la 5e section de l’Académie des sciences d'outre-mer le 18/12/1959.

© 2010 - Académie des sciences d'outre-mer 15, rue Lapérouse 75116 PARIS