Sciences historiques, géographiques, ethnologiques et linguistiques
Sciences politiques et administratives
Sciences juridiques, économiques et sociales
Sciences physiques, naturelles, biologiques et leurs applications
Enseignement, littérature, archéologie et Beaux-Arts
Composition

SÉNART Émile

Titulaire 1° section,
Décès en 1928

Biographie :

Émile Sénart (né le 26/03/1841 à Reims et mort le 21/02/1928 à Paris) effectue une carrière d’orientaliste.

           C’est au cours de ses études universitaires en Allemagne, à Göttingen et à Munich pendant trois années, qu’il commence à se consacrer à la philologie scandinave puis à l’indianisme.

Il est nommé membre du Conseil de la Société asiatique dès 1868 et écrit son premier ouvrage traitant de la grammaire pâlie en 1871, un essai sur le bouddhisme paraîtra ensuite vers 1880.

Il séjourne en Inde dès 1887 afin de contrôler sur place la documentation dont il s’inspire.

Dès 1882, l’Académie des inscriptions et belles-lettres lui ouvre ses portes et il participe en 1897 au onzième Congrès international des orientalistes.

Il prend part à la fondation de l’École française d’Extrême-Orient ainsi qu’aux premières missions archéologiques françaises aux Indes, en Asie centrale, en Chine et en Afghanistan.

Plus tard, il prend part à la fondation du Comité de l’Asie française dont il devient l’un des quatre Vice-présidents dès 1901 puis le Président en 1906 et guide la Société asiatique à travers les obstacles de la guerre et de l’après-guerre.

En 1908, il préside le Conseil de la Société asiatique.

Le Comité conseil du Musée Guimet ainsi que les Amis de l’Orient l’appellent également à la présidence de leur groupement.

Enseignant, il siège à des jurys de Doctorat tout en étant Docteur Honoris causa de l’Université d’Oxford (Angleterre) et membre d’honneur de nombreuses sociétés françaises et étrangères.

Élu par ailleurs conseiller général de la Sarthe pendant quarante-cinq années consécutives, il consacre aussi une bonne partie de son temps à la publication de nombreux ouvrages traitant de l’orientalisme.       

Il est distingué Officier de la Légion d’honneur.

            Enfin, Émile Sénart est élu membre titulaire de la 1re section de l’Académie des sciences coloniales dès sa fondation en 1923.

© 2010 - Académie des sciences d'outre-mer 15, rue Lapérouse 75116 PARIS