Sciences historiques, géographiques, ethnologiques et linguistiques
Sciences politiques et administratives
Sciences juridiques, économiques et sociales
Sciences physiques, naturelles, biologiques et leurs applications
Enseignement, littérature, archéologie et Beaux-Arts
Composition

SARRAUT Albert

Titulaire 2° section,
Décès en 1962

Biographie :

Albert Sarraut (né le 28/07/1872 à Bordeaux et mort le 26/11/1962 à Paris) effectue une carrière politique.

               Docteur en droit, il commence sa carrière professionnelle comme journaliste mais se prend de passion pour la politique.

Inscrit au parti radical en 1898, il est élu conseiller général en 1901 puis député de Narbonne en 1902 avec un mandat qui lui sera renouvelé jusqu’en 1924.

Dès 1906, il exerce les fonctions de Sous-secrétaire d’État au Ministère de l’Intérieur, puis il est nommé au Gouvernement général de l’Indochine entre 1911 et 1914, avant d’occuper pendant une année le poste de Ministre de l’Instruction publique et des Beaux-Arts.

Officier de l’Infanterie lors des campagnes de Bois-le-Prêtre et de Verdun de 1915 à 1916 au cours desquelles on lui attribue la Croix de Guerre, il est ensuite nommé Gouverneur général de l’Indochine.

De retour en France en 1919, il est élu Président du Conseil général tout en endossant la charge de Ministre des Colonies successivement dans quatre cabinets différents entre 1920 et 1924.

Il est nommé Ambassadeur de France à Ankara en Turquie, l’année suivante avant de poursuivre sa carrière professionnelle comme Ministre de l’Intérieur jusqu’en 1928.

Tour à tour Ministre de la Marine puis des Colonies jusqu’en 1933, il exerce les fonctions de Président du Conseil de 1933 à 1936, puis celles de Ministre d’État chargé des affaires de l’Afrique du Nord.

De nouveau Ministre de l’Intérieur jusqu’en 1939, il passe ensuite à l’Éducation nationale.

Arrêté en 1944 par La Gestapo et déporté au bagne à Neuengamme, il est libéré au bout d’un an et accepte de reprendre la direction de « La dépêche du Midi ».

En 1950, il préside à Pau la conférence entre la France et les états associés d’Indochine.

Élu Président de l’Assemblée de l’Union française en 1951, il sera régulièrement réélu jusqu’à l’avènement de la Ve République.

Entre temps, il voyage en Indochine, à Madagascar, et en Afrique équatoriale.

Il intègre l’Académie des Beaux-Arts en qualité de membre libre dès 1953 et reçoit un Prix littéraire de l’Académie française en 1931.

 Président d’honneur de l’Union française, il est par ailleurs distingué Chevalier de la Légion d’honneur à titre militaire.

                 Enfin, Albert Sarraut est élu membre titulaire de la 2e section de l’Académie des sciences coloniales dès sa fondation en 1923.          

© 2010 - Académie des sciences d'outre-mer 15, rue Lapérouse 75116 PARIS