Sciences historiques, géographiques, ethnologiques et linguistiques
Sciences politiques et administratives
Sciences juridiques, économiques et sociales
Sciences physiques, naturelles, biologiques et leurs applications
Enseignement, littérature, archéologie et Beaux-Arts
Composition

RICARD Joseph-Honoré

Titulaire 1° section,
Décès en 1948

Biographie :

Joseph-Honoré Ricard (né le 03/09/1880 au Bouscat en Gironde, et mort le 12/12/1948 à Neuilly-sur-Seine) est ingénieur agronome.

              Il sort en 1901 de l’Institut national agronomique et exerce peu après les fonctions de Directeur du service de la Mutualité de la Société des agriculteurs de France et de l’Union centrale des syndicats agricoles.

Il encourage les paysans des campagnes de France à se regrouper en associations, mutuelles et syndicats, et prononce un discours à Rodez en 1908 dont le texte est largement diffusé.

Il devient l’un des chefs principaux du mouvement avant d’exercer les fonctions de secrétaire de cette Confédération nationale des associations agricoles.

Au cours de la Première Guerre mondiale, il est attaché par deux fois au cabinet du Ministre de l’agriculture puis prend la tête de ce Ministère de 1920 à 1921.

S’intéressant à l’échange des produits agricoles, il fonde la Radio agricole métropolitaine et coloniale.

Membre des conseils d’administration de la Compagnie Sud-Atlantique et de la Compagnie de navigation mixte, il préside par ailleurs l’Association du froid et lutte pour le développement de l’industrie du froid en France et dans les colonies françaises.

Élu à l’Académie de Marine dès 1934, il fait des communications sur l’intervention de l’État dans la gestion des compagnies maritimes et sur la flotte frigorifique française.

Cette même année, il est appelé à la présidence du Comité national des conseillers du commerce extérieur de la France.

Membre de l’Académie d’agriculture depuis 1926, il lui soumet un Plan général pour le développement des colonies en insistant sur les ententes économiques que doivent générer par les produits coloniaux.   

Il préside la Société des voyages et hôtels nord-africains et réunit en 1930 à El Goléa en Algérie, à l’occasion du centenaire de l’Algérie française, un congrès où des rapporteurs étudient les conditions de l’agriculture au Sahara, qui aboutit à la création d’un organisme permanent, le Comité de la rose et de l’oranger au Sahara.

En 1934, il est nommé membre de l’Académie de Marine, du Comité de la Ligue maritime et coloniale et du Comité national des conseillers du commerce extérieur de la France.

Il consacre ses dernières années à la mise en valeur des territoires d’outre-mer et à l’exportation de leurs produits en Europe.

Il visite l’Afrique équatoriale française où il dirige quelque temps une des trop rares sociétés agricoles.

Distingué Commandeur de la Légion d’honneur en 1928, du Mérite agricole et du Mérite commercial, il est par ailleurs titulaire de la Médaille des « Pionniers de la pénétration française au Sahara ».

        Enfin, Joseph-Honoré Ricard est élu membre titulaire de la 1re section de l’Académie des sciences coloniales le 06/01/1939.

© 2010 - Académie des sciences d'outre-mer 15, rue Lapérouse 75116 PARIS