Sciences historiques, géographiques, ethnologiques et linguistiques
Sciences politiques et administratives
Sciences juridiques, économiques et sociales
Sciences physiques, naturelles, biologiques et leurs applications
Enseignement, littérature, archéologie et Beaux-Arts
Composition

QUINQUAUD Anna

Titulaire 5° section,
Décès en 1984

Distinctions :

 

Biographie :

Anna Quinquaud (née le 05/03/1890 à Paris et morte le 25/12/1984 à Paris) est sculpteur et statuaire coloniale.

Après l’École des beaux-arts, elle entre dans l’atelier de Ségoffin et expose aux Artistes français où elle obtient une médaille de bronze (1921) et le second grand prix de Rome (1924). Elle sollicite une bourse de voyage et part pour Dakar (1925), puis rejoint Bamako et Tombouctou.

S’inspirant des hommes qui peuplent ces pays, elle en fait les motifs de son art auquel elle se consacre sans relâche, au milieu de populations confiantes : elle sculpte les bustes de jeunes Peuhls, les porteuses d’eau, les pâtres, les archers, les griots, les laptots…

Elle repart pour l’Afrique à plusieurs reprises, parcourant le Fouta Djalon, l’Abyssinie, Madagascar, le Maroc ; plusieurs œuvres monumentales ou sculpturales témoignent sur place de son passage : Anges noirs de la cathédrale de Dakar, Maternité de l’hôtel de ville de Tananarive, façade de Notre-Dame du Maghreb à Casablanca, buste d’Hailé Sélassié à Addis-Abeba…

Elle expose à Paris à la galerie Charpentier (1931, 1935), au Petit-Palais (1936), au Palais de Chaillot, au musée d’Art moderne, à la Cité universitaire et à Amsterdam (1956). Une exposition lui est aussi consacrée au Musée de Guéret (Creuse).

Enfin, Anna Quinquaud est élue membre titulaire de la 5e section de l’Académie des sciences coloniales le 04/05/1945.       

© 2010 - Académie des sciences d'outre-mer 15, rue Lapérouse 75116 PARIS