Sciences historiques, géographiques, ethnologiques et linguistiques
Sciences politiques et administratives
Sciences juridiques, économiques et sociales
Sciences physiques, naturelles, biologiques et leurs applications
Enseignement, littérature, archéologie et Beaux-Arts
Composition

MARTINEAU Alfred

Titulaire 1° section,
Décès en 1945

Distinctions :

 

Biographie :

Alfred Martineau (né le 18/12/1859 à Artins, en Loir et Cher, et mort le 25/01/1945 à Varennes, en Dordogne) fait une double carrière politique et d'administrateur colonial.

Après des études de lettres et de droit puis l'École des Chartes, il est élu député de Paris en 1889. Après un voyage à Madagascar en 1894 qui l'inspirera pour son ouvrage sur le sujet, il est affecté au poste de Directeur de l'Intérieur en Nouvelle-Calédonie en 1896, puis à celui de Gouverneur de Djibouti en 1899. C’est en 1901 qu’il est nommé gouverneur de Saint-Pierre-et-Miquelon, poste dont il ne prend pas possession.

En 1902, il devient gouverneur des Comores, avant de gouverner successivement l’Afrique Équatoriale en 1907, puis de diriger l’Office colonial dès 1910 et de gouverner les établissements de l’Inde française de 1912  jusqu’en 1918. Il fonde parallèlement la Société de l’histoire des colonies françaises dès 1912. De retour en France, il est nommé directeur au Ministère des Colonies, puis chargé en 1921 de la Chaire nouvellement créée d’histoire coloniale au Collège de France jusqu’en 1935.

Enfin, Alfred Martineau est élu membre titulaire de la 1re section de l’Académie des sciences coloniales dès sa fondation en 1923.

© 2010 - Académie des sciences d'outre-mer 15, rue Lapérouse 75116 PARIS