Sciences historiques, géographiques, ethnologiques et linguistiques
Sciences politiques et administratives
Sciences juridiques, économiques et sociales
Sciences physiques, naturelles, biologiques et leurs applications
Enseignement, littérature, archéologie et Beaux-Arts
Composition

LYAUTEY Hubert

Membre titulaire 2e section,
Décès en 1934

Maréchal de France
Ministre de la Guerre
Résident général de France au Maroc (1912-1925)
Membre de l'Institut, Académie française (élu en 1912)

Distinctions :

   

Biographie :

Hubert Lyautey (né le 17/11/1854 à Nancy et mort le 27/07/1934 à Paris) effectue une carrière militaire.

Élève de l’École spéciale militaire en 1873 puis sous-lieutenant en 1876, il gravit progressivement les grades : promu Capitaine dès 1882 puis Chef d’escadron en 1893, colonel en 1900, c’est en 1903 qu’il est nommé Général de brigade puis Général de division en 1907, et enfin Commandant de corps d’armée en 1910. La plus grande partie de sa carrière se passe dans les colonies.

Affecté initialement au 2e Régiment de Chasseurs en Algérie à l’état-major de la subdivision d’Alger et dans le sud, il est ensuite envoyé à l’État-major des troupes de l’Indochine en qualité de Chef d’état-major du Colonel Galliéni et de chef du cabinet militaire du Gouverneur général, Monsieur Rousseau, à Madagascar, puis comme Commandant au sud de l’île, pour y assurer la pacification et l’organisation.

Il rentre en France en 1902 pour commander le 14e régiment de hussards à Alençon. Enfin, il poursuit sa carrière militaire dans le sud Oranais en tant que Commandant des troupes de la division d’Oran et haut commissaire des confins algérico-marocains.

Son œuvre militaire, politique et économique au Maroc est incontestable ; après la pacification du pays, il étend peu à peu l’occupation et réussit à le sauver de l’action allemande.  

Il est nommé Résident général de France au Maroc en 1912, suite au traité de protectorat signé à Fez entre la France et le gouvernement chérifien.

Il rejoint l’Académie française l’année suivante, en qualité de membre titulaire.

En récompense des services rendus à la cause marocaine et à la France, il est élevé en 1921 à la dignité de Maréchal de France.

Enfin, Hubert Lyautey est élu membre titulaire de la 2e section de l’Académie des sciences coloniales dès sa fondation en 1923.

Bibliographie :

Vers le Maroc : lettres du Sud-Oranais : 1903-1907. Posthume, 1937

Lettres de jeunesse : 1883-1893. 1931

Paroles d'action : 1900-1926. 1927

Lettres du Tonkin et de Madagascar : 1894-1899. 1920

Dans le Sud de Madagascar, pénétration militaire, situation politique et économique. 1903

Du rôle colonial de l'armée. 1900

Le rôle social de l'officier, 1891

Consulter :
- les voeux d'Hubert Lyautey en 1920
- le discours d'Hubert Lyautey le 19 octobre 1922 à l'occasion de la fondation du Mihrab de la Mosquée de Paris
- l'hommage du Général Bertrand de La Presle à l'occasion du 90e anniversiaire de l'Académie des sciences d'outre-mer
- la plaquette du château du Maréchal Lyautey à Thorey-Lyautey

© 2010 - Académie des sciences d'outre-mer 15, rue Lapérouse 75116 PARIS