Sciences historiques, géographiques, ethnologiques et linguistiques
Sciences politiques et administratives
Sciences juridiques, économiques et sociales
Sciences physiques, naturelles, biologiques et leurs applications
Enseignement, littérature, archéologie et Beaux-Arts
Composition

JAMOT Eugène

,
Décès en 1937

Biographie :

Eugène Jamot (né le 14/11/1879 et mort le 27/04/1937 à Sardent) effectue une carrière de médecin.

En 1900, il exerce la fonction de répétiteur au Lycée d'Alger puis entre à la Faculté deux ans plus tard. De retour en France en 1905, il s'inscrit à la Faculté de médecine de Montpellier avant d'être nommé externe des hôpitaux en 1906.

Il soutient sa Thèse de doctorat en 1908 puis entre dans le corps de santé des Troupes coloniales à Marseille dès 1910, avant d'embarquer pour le bataillon du Tchad. Il est par ailleurs promu médecin aide-major de 1ère classe cette même année.

Dès 1911, il combat au Tchad dans le Bataillon de Ouaddai avant de rentrer en France en 1913, affecté au 1er Régiment d'Infanterie coloniale, puis à l'Institut Pasteur de Paris.

Envoyé à l'Institut Pasteur de Brazzavile (Congo) dès 1914, il effectue deux ans de campagne avec la colonne Sangha-Cameroun, puis est deux fois cité à l'Ordre de l'armée en 1915 et 1916.

Nommé Directeur de l'Institut Pasteur de Brazzaville entre 1916 et 1922, il est chargé de la création en Oubangui Chari du 1er secteur de la maladie du sommeil.

Promu médecin major de 2ème classe dès 1918, puis médecin-major de 1ère classe en 1924, il est distingué Chevalier de la Légion d'honneur en 1919.

Titulaire du Prix Adolphe Moumine de l'Académie de médecine en 1924, il est par ailleurs nommé membre correspondant de la Société de pathologie exotique.

Entre 1922 et 1925, il participe à la campagne anti-sommeilleuse au Cameroun puis reçoit la Médaille d'argent du Service de santé des colonies.

Distingué Officier de la Légion d'honneur en 1926, il exerce comme chef de la mission permanente de prophylaxie de la maladie du sommeil au Cameroun jusqu'en 1931.

Promu médecin colonel en 1934, il organise la lutte contre la trypanosomiase en A.O.F., à partir de Bobo-Dioulasso (Burkina-Faso), de 1932 à 1935.

Il est nommé membre titulaire honoraire de la Société de pathologie exotique dès 1935.

Enfin, Eugène Jamot est élu membre titulaire de l'Académie des science coloniales en 1936.

© 2010 - Académie des sciences d'outre-mer 15, rue Lapérouse 75116 PARIS