Sciences historiques, géographiques, ethnologiques et linguistiques
Sciences politiques et administratives
Sciences juridiques, économiques et sociales
Sciences physiques, naturelles, biologiques et leurs applications
Enseignement, littérature, archéologie et Beaux-Arts
Composition

GRIMALD Aimé

Membre titulaire 3e section,
Décès en 2000

Administrateur colonial

Distinctions :

 

Biographie :

Aimé Grimald (né le 31/03/1903 à Villefranche-sur-Saône et mort le 07/05/2000 à Paris) est administrateur colonial.

Après l'École coloniale (1925), il est nommé chef de la section des Concessions aux anciens combattants à Saigon et occupe le poste de secrétaire du gouverneur de la Cochinchine (1927). Il est affecté à l’Agence indochinoise de Paris comme chef de cabinet puis au ministère des Colonies comme conseiller du cabinet (1929). Il exerce comme commissaire-adjoint de Saint-Pierre-et-Miquelon à l’Exposition coloniale (1931).

Il est adjoint au chef de la province de Cantho en Cochinchine (1931), résident de Pleïku en Annam (1932) et directeur-adjoint du cabinet du résident supérieur du Tonkin. Il poursuit comme contrôleur budgétaire à la Direction générale des Finances du gouvernement général de l’Indochine à Hanoï (1933), puis chef de la province de Gocong (1934). Détaché auprès du rapporteur du budget des colonies à la Commission des Finances de la Chambre des députés (1938), il est chargé d’études prospectives sur les visées allemandes et italiennes sur les colonies françaises au ministère des Colonies (1940).

Directeur général-adjoint des finances de l’Afrique-Occidentale française (1942) de la main-d’œuvre indigène nord-africaine et coloniale (1943), il est nommé directeur d’Indochine à la direction des Affaires politiques du ministère des Colonies (1945). Gouverneur des colonies (1948), de l’Oubangui-Chari (1951), de la Nouvelle-Calédonie et dépendances, commissaire général de France dans l’océan Pacifique (1956), de la France d’outre-mer (1958), de la Polynésie française, il est chargé par le général de Gaulle de l’instauration du Centre d’expérimentation nucléaire du Pacifique (1960). Secrétaire général de l’Afrique-Équatoriale française (1948) puis directeur de cabinet du ministre de la France d’outre-mer (1955), il exerce comme haut-commissaire de la République dans l’Océan Pacifique et aux Nouvelles Hébrides (1956).

Aimé Grimald est élu membre correspondant de l'Académie des sciences d'outre-mer le 20/01/1961 avant d'en devenir titulaire de sa 3e section le 21/12/1979.

© 2010 - Académie des sciences d'outre-mer 15, rue Lapérouse 75116 PARIS