Sciences historiques, géographiques, ethnologiques et linguistiques
Sciences politiques et administratives
Sciences juridiques, économiques et sociales
Sciences physiques, naturelles, biologiques et leurs applications
Enseignement, littérature, archéologie et Beaux-Arts
Composition

DYÈVRE Henry

Membre titulaire 1re section,
Décès en 1982

Biographie :

Henri Dyèvre (né le 21/12/1893 à Vannes et mort le 28/05/1982 à Paris) effectue une carrière d'ingénieur hydrographe général.

Sorti premier de l'École navale en 1912, il y est affecté à un poste de Professeur de navigation et de manoeuvre durant 9 ans. Embarqué sur la "Zélée" à Tahiti en 1914, il effectue divers travaux hydrographiques, avant de participer aux opérations du "Montcalm" jusqu'en 1917, dans le Canal de suez, en Mer Rouge et dans la Mer des Antilles. Officier de liaison à Brest en 1917, il est envoyé au centre naval de Savannah (États-Unis) l'année suivante.

En 1928 et 1929, entre deux affectations à l'École navale, il poursuit sa carrière professionnelle comme Commandant des canonnières "Vaillante" et "Engageante" à la Mission de dragages hydrographiques des côtes Nord et Ouest de France.

Nommé à l'État-major général entre 1933 et 1936, il publie dans la "Revue maritime" des études sur la navigation astronomique maritime et aérienne. Il met au point le projet d'Éphémérides aéronautiques en 1935. Reconnu apte aux fonctions de Chef d'État-major en 1939 et après le commandement de l'École de pilotage de la flotte pendant deux ans, il est promu au grade de Capitaine de vaisseau en 1940 et il entre dans le corps des Ingénieurs hydrographes de la Marine l'année suivante.

Il est en Tunisie entre 1940 et 1942, en tant que Commandant de la Marine et délégué de l'amirauté française, et reconstitue à Bizerte (Tunisie) un cours de perfectionnement des pilotes de la flotte.

Ingénieur général de deuxième classe en 1942, il dirige le Service hydrographique de la Marine dès 1945 et jusqu'en 1956, puis passe au grade de 1ère classe en 1948. 

Membre de l'Académie de Marine, il est par ailleurs membre du Bureau des longitudes.

Commandeur de la Légion d'honneur en 1949 et du mérite maritime en 1953, il est aussi titulaire de la médaille de 2ème classe des services militaires volontaires dès 1936.

Enfin, Henri Dyèvre est élu membre titulaire de la 1ère section de l'Académie des sciences d'outre-mer le 21/12/1951.

© 2010 - Académie des sciences d'outre-mer 15, rue Lapérouse 75116 PARIS