Sciences historiques, géographiques, ethnologiques et linguistiques
Sciences politiques et administratives
Sciences juridiques, économiques et sociales
Sciences physiques, naturelles, biologiques et leurs applications
Enseignement, littérature, archéologie et Beaux-Arts
Composition

DURAND-RÉVILLE Luc

Titulaire 2 section,
Décès en 1998

Président de sociétés
Enseignant d'économie politique à La Sorbonne
Sénateur
Domaines et régions :
Commerce, droit, développement, finances, politique, enseignement. Turquie, Iran, Syrie, États-Unis, Vietnam, AOF, AEF, Gabon


Distinctions :

   

Biographie :

Luc Durand-Réville (né le 12/04/1904 au Caire, en Égypte, et mort le 26/08/1998 à Paris) effectue une double carrière commerciale et politique.

Après l'obtention d'un diplôme de l'École des hautes études commerciales et d'un doctorat en droit de la Faculté de droit à Paris, il entame sa carrière dans les affaires au Moyen-Orient, entre la Turquie, l'Iran et la Syrie, durant trois ans.

Membre correspondant de la Société d'économie politique (dès 1923), il quitte la France lors de la crise de 1930, pour un poste de sous-directeur des études financières à la National City Bank of New-York, puis de chef du contentieux de la branche française. Il professe par ailleurs l'économie politique à la Sorbonne.

Affecté aux affaires coloniales (1930), à Saïgon au Vietnam, puis dans les affaires africaines, il occupe successivement les postes de directeur, administrateur-délégué, puis président-directeur général (1940), de la Société du Haut-Ogoué. Il effectue de nombreux séjours en Afrique-Occidentale française et en Afrique-Équatoriale française.

La Libération le retrouve sous l'uniforme de lieutenant et le Général De Gaulle le nomme capitaine (1944). Puis il reprend les affaires africaines et en assure la gestion. 

Appelé à la présidence de la section de l'A.E.F. du Comité de l'Empire français, du Comité de l'Afrique française de la Chambre de commerce internationale, il exerce aussi les fonctions de vice-président du Syndicat forestier du Gabon et de la Fédération des producteurs et industriels du bois dans les territoires d'outre-mer. Il est nommé vice-président du Syndicat parisien du commerce de l'ouest africain ainsi que du Syndicat du textile colonial.

Titulaire de la Société d'économie politique, il assume également la présidence du Comité de gestion du Cercle de la France d'outre-mer.

Élu conseiller de la République du Gabon (1947), il est membre de la commission de la France d'outre-mer au conseil de la République.

Enfin, Luc Durand-Réville est élu membre titulaire de la 2e section de l'Académie des sciences coloniales le 03/12/1948 avant de la présider en 1964.

Bibliographie :

Ouvrages :

Les investissements privés au service du Tiers-monde. Paris : France-Empire, 1970

Rapport d'information fait au nom de la Commission de la France d'outre-mer à la suite de la mission d'enquête effectuée par une délégation de la Commission sur la présence française dans l'Océan Pacifique. Paris : Conseil de la République, 1954 (co-auteur)

Quelques aspects du problème des colonies. Production mondiale et coloniale. Paris : F. Alcan, 1936

© 2010 - Académie des sciences d'outre-mer 15, rue Lapérouse 75116 PARIS