Sciences historiques, géographiques, ethnologiques et linguistiques
Sciences politiques et administratives
Sciences juridiques, économiques et sociales
Sciences physiques, naturelles, biologiques et leurs applications
Enseignement, littérature, archéologie et Beaux-Arts
Composition

DELONCLE Jean-Louis

Membre titulaire 5e section,
Décès en 1936

Conseiller d'État
Professeur à l'École coloniale
Secrétaire général du Ministère de l'Intérieur
Domaines et régions :
Administration, droit, politique, colonisation, enseignement.


Distinctions :

 

Biographie :

Jean-Louis Deloncle (né le 20/09/1860 à Puy-Lévêque, dans le Lot, et mort le 24/05/1936 à Paris) effectue une carrière de conseiller d'État.

Affecté au ministère des Colonies (1882-1895), il occupe successivement les fonctions de rédacteur, sous-chef, chef de bureau, puis sous-directeur. Nommé maître des requêtes au Conseil d'État (1895), il est par ailleurs chargé du secrétariat du Conseil supérieur des Colonies (1884-1905). 

Délégué de la France aux Conférences internationales de Bruxelles (1889-1899), il est sollicité comme rapporteur du jury des procédés de colonisation à l'exposition de 1900. Secrétaire du Comité consultatif des chemins de fer (1900-1905), il exerce parallèlement comme professeur de colonisation à l'École coloniale (1895-1930), avant de poursuivre sa carrière en tant que secrétaire général au ministère de l'Intérieur.

Conseiller d'État (1905-1933), il assure également les fonctions de secrétaire général au ministère de la Guerre où il collabore sous le direction de M. Étienne à l'élaboration de la loi de trois ans.

Il préside la section des Travaux publics au Conseil d'État (1933-1935).

Enfin, Jean-Louis Deloncle est élu membre titulaire de la 5e section de l'Académie des sciences coloniales en 1925.

© 2010 - Académie des sciences d'outre-mer 15, rue Lapérouse 75116 PARIS