Sciences historiques, géographiques, ethnologiques et linguistiques
Sciences politiques et administratives
Sciences juridiques, économiques et sociales
Sciences physiques, naturelles, biologiques et leurs applications
Enseignement, littérature, archéologie et Beaux-Arts
Composition

CALMETTE Albert

Titulaire 4e section,
Décès en 1933

Médecin bactériologiste
Microbiologiste
Toxicologue
Enseignant de bactériologie et d'hygiène
Domaines et régions :
Médecine et bactériologie, toxicologie, enseignement de la bactériologie, de l'hygiène et de la microbiologie. Chine, Gabon, Congo, Canada, Vietnam, Portugal, Algérie, Grèce


Distinctions :

 

Biographie :

Albert Calmette (né le 12/07/1863 à Nice et mort le 29/10/1933 à Paris) effectue une carrière de médecin bactériologiste.

Entré à vingt ans dans le service de santé de la marine nationale, il fait d'abord la campagne de Chine dans l'escadre de l'amiral Courbet, puis est envoyé dix-huit mois au Gabon-Congo, avant de passer deux ans à Terre-Neuve et aux îles Saint-Pierre-et-Miquelon. Il passe sur sa demande dans le corps de santé des colonies (1890) et obtient l'autorisation de travailler à l'Institut Pasteur. Il crée l'Institut bactériologique de Saïgon, au Vietnam (1891), où il participe à la mise au point du vaccin contre la peste bubonique avec Alexandre Yersin, avant de rentrer en France (1893) et de poursuivre au laboratoire de M. Roux les études entreprises en Indochine sur la physiologie des venins, la vaccination et la sérothérapie antivenimeuse.

Il met au point le premier sérum antivenimeux polyvalent. Deux ans plus tard, il fonde l'Institut Pasteur de Lille qu'il dirige (jusqu'en 1919). Il enseigne la bactériologie et l'hygiène à la faculté de cette ville et se spécialise dans l'étude des poisons et venins et de la tuberculose. Chargé d'une mission d'études à Porto au Portugal (1899) et de la création d'un laboratoire à Alger (1910), il occupe le poste de sous-directeur de l'Institut Pasteur de Paris et y dirige le cours de microbiologie (dès 1917). Puis Il crée l'Institut Pasteur d'Athènes, en Grèce (1920).

Il travaille avec Camille Guérin sur la mise au point d'un vaccin antituberculeux, le BCG (Baccille Calmette Guérin) qui lui vaudra une renommée mondiale (1908-1921). Il est nommé correspondant de l'Institut dès 1904 (Académie des sciences) avant d'en être nommé titulaire (1927), tout en étant membre de l'Académie de médecine (1919).

Albert Calmette est élu membre titulaire de la 4e section de l'Académie des sciences coloniales, dès sa fondation en 1922.  

© 2010 - Académie des sciences d'outre-mer 15, rue Lapérouse 75116 PARIS