Sciences historiques, géographiques, ethnologiques et linguistiques
Sciences politiques et administratives
Sciences juridiques, économiques et sociales
Sciences physiques, naturelles, biologiques et leurs applications
Enseignement, littérature, archéologie et Beaux-Arts
Composition

BRUMPT Émile

Membre titulaire 4e section,
Décès en 1951

Biographie :

Émile Brumpt (né le 10/03/1877 à Paris et mort le 07/07/1951 à Paris) est Professeur honoraire à la Faculté de médecine de Paris.

Il étudie la zoologie, la géologie et la botanique et obtient sa Licence en 1896. Docteur ès-sciences naturelles en 1901, puis Docteur en médecine en 1906, il devient l’année suivante Professeur Agrégé de parasitologie et d’histoire naturelle médicale à la Faculté de médecine de Paris.

Entre 1913 et 1914, il effectue deux missions scientifiques au Brésil avec la création de l'enseignement de parasitologie à la Faculté de médecine de Sao-Paulo et des études du paludisme, de la leishmaniose américaine et de la maladie de Chagas. Entre 1914 et 1918, il est attaché au laboratoire de vaccination antityphoïdique de H. Vincent, à l'Hôpital militaire du Val-de-Grâce, médecin-chef d'une ambulance de la VIIe armée. Attaché à la direction du service de santé de la VIIe armée, il est chef du district antipaludique ouest. Professeur titulaire en 1919, il est élu à l’Académie de médecine la même année. Au cours des nombreuses et dangereuses missions qu’il effectue en Amérique, en Afrique et en Asie, il contracte à plusieurs reprises des maladies pernicieuses, dont la fièvre pourprée des Montagnes Rocheuses, ce qui lui vaut la Médaille d’or des épidémies en 1935.

Entre 1935 et 1936, il est délégué à la présidence des jurys d'examens et des thèses à l'École de médecine de Hanoi (Vietnam). Il mène des enquêtes épidémiologiques, principalement sur les bilharzioses, et donne des conférences dans divers instituts de pathologie exotique et écoles de médecine, en URSS, en Chine et au Japon. Sa principale activité est appliquée à la lutte contre les affections parasitaires de l’homme et des animaux, notamment la maladie du sommeil, le paludisme, la dysenterie amibienne, les piroplasmoses, etc. Ses recherches contribuent au progrès réalisé dans l’éthiologie et la prophylaxie de ces maladies.

Il est distingué Commandeur de la Légion d’honneur.

Enfin, Émile Brumpt est élu membre titulaire de l’Académie des sciences coloniales le 07/05/1925.   

© 2010 - Académie des sciences d'outre-mer 15, rue Lapérouse 75116 PARIS