Sciences historiques, géographiques, ethnologiques et linguistiques
Sciences politiques et administratives
Sciences juridiques, économiques et sociales
Sciences physiques, naturelles, biologiques et leurs applications
Enseignement, littérature, archéologie et Beaux-Arts
Composition

BRÉMOND Édouard

Titulaire 5e section,
Décès en 1948

Général de brigade
Administrateur en chef en Arménie et en Cilicie
Domaines et régions :
Armée, administration. Algérie, Maroc, Égypte, Cilicie


Distinctions :

   

Biographie :

Édouard Brémond (né le 05/11/1868 à Paris et mort le 23/11/1948 à Paris) est militaire et administrateur.

Reçu à l’École centrale des arts et manufactures (1886), il poursuit ses études à l’École spéciale militaire de Saint-Cyr (1888-1890) et rejoint le 1er régiment des tirailleurs algériens (jusqu’en 1899). Après l’École supérieure de guerre (1899-1901), il est affecté à l’état-major de Constantine (1902-1904). Il crée le poste de Sidi Bou Djenane (jusqu'en 1907) et reçoit une médaille de bronze à l’Exposition coloniale de Marseille.

Affecté à la police des ports l’année suivante, il est à Casablanca puis à Rabat et participe pendant trois ans à une mission militaire. Il est nommé administrateur des villes de Rabat et Salé et de leurs banlieues (1912-1913) et chef du service des renseignements de la Colonne Henrys. Commandant d’armes à Kenitra (jusqu’en 1914), il participe ensuite à la guerre en France les deux années suivantes. Chef de la mission militaire française en Égypte et au Hedjaz (1916-1917), il est nommé administrateur en chef en Arménie puis en Cilicie (1919-1920) et commande ensuite le 54e Régiment d'infanterie à Compiègne.

Il achève sa carrière militaire comme général de brigade commandant le 2e groupe de subdivisions de la 17e région à Toulouse (1923-1928). Président de la Fédération des anciens du Maroc, il est également membre sociétaire de l’Association des écrivains combattants et membre du conseil d’administration de l’Association nationale des officiers retraités. Membre d’honneur de l’Association des anciens français du Maroc, il préside aussi la Djellaha. Commandeur de l’ordre du Nil, il est aussi commandeur du Ouissam Alaoui et officier d’Anjouan et Comores, décoré de l'Ordre du mérite marocain.  

Édouard Brémond est élu membre titulaire de la 5e section de l’Académie des sciences coloniales le 15/04/1937.   

Bibliographie :

Berbères et Arabes : la Berbérie est un pays européen... Paris : Payot, 1942

Yémen et Saoudia : l'Arabie actuelle... Paris : imprimerie Charles-Lavauzelle, 1937

Choses musulmanes et choses d'enseignement au Maghreb. Paris : Cercle Fustel de Coulanges, 1935

Marins à chameau. Les Allemands en Arabie en 1915-1916. Paris : imprimerie Charles-Lavauzelle, 1935  

Le Hedjaz dans la guerre mondiale. Paris : Payot, 1931

© 2010 - Académie des sciences d'outre-mer 15, rue Lapérouse 75116 PARIS