Sciences historiques, géographiques, ethnologiques et linguistiques
Sciences politiques et administratives
Sciences juridiques, économiques et sociales
Sciences physiques, naturelles, biologiques et leurs applications
Enseignement, littérature, archéologie et Beaux-Arts
Composition

BOUET Georges

Titulaire 4e section,
Décès en 1957

Administrateur des colonies
Médecin des Troupes coloniales
Consul de France au Libéria
Professeur à l'Institut d'agronomie de la France d'outre-mer
Domaines et régions :
Administration coloniale, médecine coloniale, diplomatie, enseignement de l'agronomie. Soudan, Madagascar, Côte d'Ivoire, Dahomey, Niger, Sénégal, Libéria


Distinctions :

 

Biographie :

Georges Bouet (né le 18/10/1869 à Cholet dans le Maine-et-Loire et mort le 09/02/1957 à Paris) exerce les fonctions d'administrateur des colonies et de médecin major des troupes coloniales.

Médecin de 2e classe des colonies (1896), il est envoyé au Soudan, où il fait partie des colonnes contre Samory (1897-1899). Envoyé à Madagascar (1900), il passe au choix (1902), médecin-major de 2e classe des troupes coloniales. Dès son retour en France, il fait un stage à l’Institut Pasteur puis est missionné par le gouverneur général de l’Afrique-Occidentale française pour une recherche des glossines, insectes vecteurs de la maladie du sommeil et des maladies à trypanosomes du bétail, en Côte d’Ivoire, au Soudan et au Dahomey (1900).

Promu médecin-major, il achève sa mission en parcourant tout le cours du Niger, le Soudan et revient par la Casamance (1909-1912). Nommé administrateur de 1re classe (1912), il est mobilisé à Dakar (1914) et est de nouveau à la disposition des services sanitaires civils de l’Afrique-Occidentale française pour faire appliquer les mesures sanitaires les plus sévères contre la peste au Sénégal. Il est mis à la disposition du ministère des Affaires étrangères pour aller remplir, au Libéria, les fonctions de chargé d’affaires et de consul de France (1917).

Retraité (1927), il est retenu dans ce pays pendant un an pour y suivre les premiers résultats de l’emprise économique américaine et le retentissement que peut avoir sur la politique africaine la présence effective des Américains en Afrique. Il ramène de ses missions scientifiques, entre autres, des animaux vivants pour le Muséum d’histoire naturelle. Membre titulaire de la Société de pathologie exotique, il est par ailleurs correspondant du Muséum d’histoire naturelle (1918).

Georges Bouet est membre fondateur de l’Académie des sciences coloniales (1922), élu correspondant avant d'être membre titulaire le 01/03/1934.    

Bibliographie :

Oiseaux de l'Afrique tropicale. [Paris] : Office de la recherche scientifique et technique outre-mer - Larose, 1955-1961

La vie des cigognes. Mulhouse : imprimerie de Braun, 1950

© 2010 - Académie des sciences d'outre-mer 15, rue Lapérouse 75116 PARIS