Sciences historiques, géographiques, ethnologiques et linguistiques
Sciences politiques et administratives
Sciences juridiques, économiques et sociales
Sciences physiques, naturelles, biologiques et leurs applications
Enseignement, littérature, archéologie et Beaux-Arts
Composition

BOBICHON Henri

Tiulaire 2e section,
Décès en 1939

Administrateur colonial
Gouverneur
Trésorier général honoraire
Domaines et régions :
Armée, administration coloniale, politique, économie. Congo, Oubangui, Afrique-équatoriale, Guinée


Distinctions :

   

Biographie :

Henri Bobichon (né le 02/05/1866 à Saint-Étienne dans la Loire et mort le 16/09/1939 à Paris) est administrateur des colonies.

Il effectue son service militaire au 8e Régiment des Hussards (1884), puis s'engage comme officier (jusqu’en 1889). Il occupe différentes fonctions qui l’amènent, à Brazza (1889), à l’organisation politique et administrative de la zone de Manyanga (frontière franco-belge). Il est ensuite nommé chef de la région de Bangui, délégué du gouvernement dans la mission Dybowski (jusqu’en 1891). Il participe à l’organisation et au commandement des régions Ouadda, Mobaye, Kouango et Kotto (1894-1895).

Chargé de la pacification de la région de Bangui, il est membre de la mission Marchand (Congo-Nil 1896-1898), responsable du passage et des transports du personnel et du matériel, du vapeur « Faidherbe » de l’Oubangui au Bahr-el-Ghazal. Commissaire de la République dans les territoires du Haut-Oubangui avec attribution de gouverneur, il est chargé, après le traité franco-anglais de 1899 de l’évacuation du bataillon du Bahr-el-Ghazal et de l’organisation des territoires civils de l’Oubangui. Il organise les régions administratives et politiques du Moyen-Congo (jusqu’en 1901), avant d'occuper le poste de chef du service judiciaire du Congo français, à Brazzaville (1903).

Membre du Conseil du gouvernement général de l’Afrique-Équatoriale (1904-1908), il préside la Commission supérieure des écoles du gouvernement général, en temps qu'inspecteur des Affaires politiques, administratives, et économiques de la Guinée française. Il exerce ensuite comme gouverneur (1910-1911). Percepteur hors classe et receveur des finances de Paris (jusqu’en 1926), il poursuit sa carrière professionnelle comme trésorier général honoraire.

Henri Bobichon est élu membre titulaire de la 2e section de l’Académie des sciences coloniales le 07/06/1934.

Bibliographie :

Le vieux Congo Français et l'A.E.F. Paris : Héraklès, 1938

Contribution à l'histoire de la mission Marchand. Paris : Charles-Lavauzelle, 1936

© 2010 - Académie des sciences d'outre-mer 15, rue Lapérouse 75116 PARIS