Sciences historiques, géographiques, ethnologiques et linguistiques
Sciences politiques et administratives
Sciences juridiques, économiques et sociales
Sciences physiques, naturelles, biologiques et leurs applications
Enseignement, littérature, archéologie et Beaux-Arts
Composition

BLONDEL Fernand

Membre titulaire 3e section,
Décès en 1968

Ingénieur des Mines

Distinctions :

  

Biographie :

Fernand Blondel (né le 12/09/1894 à Paris et mort le 21/08/1968 à Paris) est ingénieur en chef des Mines.

Entré à l’École polytechnique en 1913, il est officier d’artillerie pendant la Grande Guerre. En 1919, il effectue sa seconde année à l’École polytechnique et sort ingénieur du corps des Mines. Elève à l’École des Mines de Paris jusqu'en 1921, puis professeur de minéralogie à l’École des Mines de Saint-Étienne. Il est ensuite affecté en Indochine jusqu’en 1929, où il occupe successivement les fonctions de chef du Service géologique de l’Indochine, de directeur par intérim du Service des Mines de l’Indochine, puis de secrétaire du Conseil de recherches scientifiques de l’Indochine.

Dès 1929, il effectue des missions officielles en Afrique-Occidentale française, notamment pour la réorganisation du Service géologique et du Service des Mines de l’A.O.F. Envoyé à Java en 1929, en tant que chef de la délégation d’Indochine au 4e Congrès scientifique du Pacifique, il est ensuite envoyé en le Sud de l'Afrique (Union de l’Afrique du Sud, Rhodésie, Congo belge) avec un retour par l’Afrique-Équatoriale. En fin d’année, il regagne l’Afrique-Occidentale française afin de réorganiser le Service géologique et le Service des Mines. Il est de retour en France en 1930, pour diverses conférences de propagande concernant les mines coloniales et est élu secrétaire général du Comité d’études minières pour la France d’Outre-mer. Il part à Madagascar l’année suivante.

Lauréat de l’Institut en 1928 avec le Prix Noury, il est correspondant au Muséum national d’histoire naturelle, puis lauréat de la Société d’encouragement pour l’industrie nationale en 1931. En 1960, il occupe les fonctions de directeur du Bureau d’études géologiques et minières, de secrétaire général de l’Association des services géologiques africains et de président de la Commission de la carte géologique du monde.

Fernand Blondel est élu membre correspondant de l’Académie des sciences coloniales en 1929, avant d’en être élu membre titulaire le 07/02/1935.   

© 2010 - Académie des sciences d'outre-mer 15, rue Lapérouse 75116 PARIS