Sciences historiques, géographiques, ethnologiques et linguistiques
Sciences politiques et administratives
Sciences juridiques, économiques et sociales
Sciences physiques, naturelles, biologiques et leurs applications
Enseignement, littérature, archéologie et Beaux-Arts
Composition

SURLEAU Marcel-André

Correspondant 2° section,
Décès en 1976

Biographie :

Marcel-André Surleau (né le 05/02/1900 à Nouméa, en Nouvelle-Calédonie, et mort le 30/07/1976 à Nouméa) est administrateur colonial.

Diplômé de la chambre de commerce et de l’industrie de la Nouvelle-Calédonie (anglais et comptabilité commerciale), il démarre comme comptable à la Maison Barrau à Nouméa (1917), puis commis auxiliaire du secrétariat général du gouvernement (1918-1920).

Reçu à l’École coloniale à Paris (1921), il en sort licencié en droit et diplômé de l’École des langues orientales en vietnamien.

Après le concours d’admission au grade d’élève-officier de réserve de l’École militaire d’administration de Vincennes(1923), il est nommé sous-lieutenant d’administration à Strasbourg (1924), puis embarque pour l’Indochine comme élève-administrateur des services civils (1925).

Secrétaire-suppléant du conseil du contentieux administratif de Saïgon et adjoint à l’administrateur de Longxuyên (jusqu’en 1926), il poursuit comme adjoint au Résident de France à Paksé au Laos (1927-1931), chef de son cabinet (1932).

Résident-maire de Vientiane au Laos (1933), puis Résident de France à Savannakhet (1934-1936), il rejoint le Ministère des Colonies (Paris).

Chef du service de la propagande de l’Indochine à Saïgon et des carburants de Cochinchine (1939-1941), il est nommé chef de la province de Mytho (1942).

Retraité dignitaire du Grand Orient de France (1942), il poursuit comme avocat stagiaire à Saïgon.

Administrateur de Cholon et blessé (1945), il exerce comme directeur-adjoint des affaires politiques de Cochinchine (1946).

Chef de la section de l’information Indochine au Ministère de la France d’outre-mer (1947- 1950), il sert à la direction des services judiciaires, puis est détaché à l’Ambassade du Viêt-Nam.

Vice-président de la commission pour les rapatriés d’Indochine (jusqu’en 1959), il est admis à la retraite (1962).    

Chevalier de la Légion d’honneur (1948), il est aussi titulaire de la Médaille de la Résistance.

          Marcel-André Surleau est élu membre correspondant de la 2e section de l’Académie des sciences d’outre-mer le 01/03/1974.

© 2010 - Académie des sciences d'outre-mer 15, rue Lapérouse 75116 PARIS