Sciences historiques, géographiques, ethnologiques et linguistiques
Sciences politiques et administratives
Sciences juridiques, économiques et sociales
Sciences physiques, naturelles, biologiques et leurs applications
Enseignement, littérature, archéologie et Beaux-Arts
Composition

SERGENT Étienne

Correspondant 2° section,
Décès en 1948

Biographie :

Étienne Sergent (né le 13/08/1878 à Mila, en Algérie, et mort le 07/08/1948 à Alger) est un chercheur et un biologiste français.

           Sa carrière professionnelle suit celle de son frère aîné Edmond, Directeur de l’Institut Pasteur d’Algérie.

Il étudie comme lui le paludisme, les trypanosomoses, l’entomologie et notamment l’existence d’une myiase humaine due à l’oestre du mouton, les insectes piqueurs de l’Afrique du Nord transmetteurs de maladies infectieuses, humaines et animales.

On lui doit personnellement la préparation d’un sérum antiscorpionique et une étude sur les venins de scorpions.

C’est avec son frère qu’il éradique le paludisme de l’Armée d’Orient en 1917.

Ses publications paraissent aussi dans les journaux, revues et comptes rendus des sociétés savantes. De nombreuses illustrations dans les archives de l’Institut Pasteur d’Algérie et dans les ouvrages qu’ils ont signés en commun avec son frère sont de la main d’Étienne.

Membre associé de la Société de pathologie exotique en 1908 et correspondant de la Société de biologie et de la Société belge de médecine tropicale en 1920, il exerce les fonctions de chef du service du paludisme à l’Institut Pasteur d’Algérie depuis sa fondation en 1910.

Distingué Officier de la Légion d’honneur, il est titulaire de la Croix de guerre avec palmes en 1918.

Il est deux fois Lauréat de l’Académie des sciences en 1922 avec le Prix Bréant et en 1927 avec le Prix Chaussier.  

              Enfin, Étienne Sergent est élu membre correspondant de l’Académie des sciences coloniales le 23/06/1932.

© 2010 - Académie des sciences d'outre-mer 15, rue Lapérouse 75116 PARIS