Sciences historiques, géographiques, ethnologiques et linguistiques
Sciences politiques et administratives
Sciences juridiques, économiques et sociales
Sciences physiques, naturelles, biologiques et leurs applications
Enseignement, littérature, archéologie et Beaux-Arts
Composition

REYNAUD Gustave

Correspondant 5° section,
Décès en 1926

Biographie :

Gustave Reynaud (né le 25/08/1855 à Toulon et mort le 29/11/1926 à Marseille) effectue une carrière de médecin colonial.

               Docteur en médecine en 1880, il commence sa carrière professionnelle comme aide-médecin de la marine en 1874 puis gravit progressivement les échelons de la médecine navale puis coloniale : médecin de 2e classe de la marine en 1877, puis de 1re classe en 1883, il poursuit sa carrière comme médecin principal des colonies en 1890, et médecin en chef de 2e classe en 1896.

Il prend sa retraite militaire en 1898.

Il est nommé chargé de cours à l’École de médecine de Marseille dès 1899 quand il quitte le Corps de santé des colonies, puis occupe la Chaire de clinique exotique jusqu’en 1920.  

Il inaugure l’enseignement de la pathologie tropicale en 1900.

Il crée à Marseille l’Institut de médecine coloniale ainsi que la Société d’hygiène et de médecine coloniales qu’il préside.

Sous son impulsion, des filiales naissent à Alep, Toulon, et à Nice.

Rapporteur dans plusieurs congrès de médecine ou d’hygiène (Paris en 1900, Bruxelles en 1903, Berlin en 1907, Marseille en 1906 et 1922), ses publications couvrent divers sujets tels le paludisme, la variole, la dysenterie, la maladie du sommeil, le parasitisme intestinal…

Il s’intéresse particulièrement à l’hygiène coloniale.

L’École d’application du Service de santé des Troupes coloniales le compte parmi ses conférenciers les plus écoutés.

Il préside le Comité de la semaine coloniale de Marseille et de la région provençale ainsi que la Société de médecine et pharmacie coloniales en 1923.

Membre associé de la Société de pathologie exotique et de diverses sociétés savantes, il est Lauréat de l’Académie de médecine avec le Prix Larrey en 1899.

Distingué Officier de la Légion d’honneur en 1909 et Officier de l’Instruction publique en 1920, il est par ailleurs Commandeur de l’Étoile Noire du Bénin en 1894 et titulaire de l’Ordre du mérite scientifique du Cambodge dès 1906.

               Enfin, Gustave Reynaud est élu membre correspondant de la 5e section de l’Académie des sciences coloniales le 19/05/1926.

© 2010 - Académie des sciences d'outre-mer 15, rue Lapérouse 75116 PARIS