Sciences historiques, géographiques, ethnologiques et linguistiques
Sciences politiques et administratives
Sciences juridiques, économiques et sociales
Sciences physiques, naturelles, biologiques et leurs applications
Enseignement, littérature, archéologie et Beaux-Arts
Composition

RENDINGER Robert de

Correspondant 2° section,
Décès en 1958

Biographie :

Robert de Rendinger (né le 16/04/1881 à Paris et mort en mars 1958) effectue une carrière militaire.

              Il est diplômé d’arabe littéraire de l’École des langues orientales.

              Il sort de Saint-Cyr en 1902 et part pour le Soudan dès 1904 pour y exercer des fonctions administratives et prendre part aux colonnes de la Boucle du Niger.

Entre 1906 et 1908, il sert en Cochinchine et au Cambodge où il est chargé de cours au Collège de Mytho avant de rejoindre, hors cadre, les Colonels Moll et Largeau, au Tchad dès 1909.

De retour en France en 1912, il est affecté à Paris au 23e Régiment colonial et prépare l’École de Guerre.

Envoyé sur le front français dans les Troupes coloniales de 1914 à 1918, il y est deux fois blessé, et distingué Chevalier puis Officier de la Légion d’honneur pour faits de guerre.

Le Général Mangin le fait venir à Mayence en 1918 pour diriger les services de propagande, de censure, de presse et d’informations de l’armée du Rhin.

Affecté à la Maison militaire du Président de la République entre 1920 et 1926, il est spécialement chargé de questions coloniales et apporte son concours aux œuvres coloniales.

Il est nommé en 1924 examinateur de langues soudanaises par le Ministre de l’Instruction publique.

Il est promu Commandant du 1er Régiment mixte de Madagascar jusqu’en 1929 et sillonne de ce fait la Grande Ile et la Réunion.

Colonel l’année suivante, il est nommé Directeur adjoint de la participation de l’armée à l’Exposition coloniale et chef du bureau militaire du Maréchal Lyautey.

Il organise à ce titre les pavillons militaires de l’Exposition.

Il est chargé en outre de rechercher tous les documents nécessaires à l’évocation de la formation de l’Empire colonial et d’installer les salles du Musée des colonies consacrées à l’histoire de nos conquêtes.

En 1932, il commande une brigade sénégalaise en France.

Promu Général en 1933, il est nommé pendant deux ans Commandant supérieur des Troupes du groupe de l’Afrique équatoriale.

Général de division en 1938, il prend à Saïgon le commandement de la division de Cochinchine-Cambodge puis rentre en France en 1941, admis au cadre de réserve.

Membre de l’Académie malgache et du Conseil de la Société de géographie commerciale, il est aussi nommé membre et fondateur du Conseil de l’Institut international des langues et civilisations africaines et de la Société des Africanistes.

Distingué Commandeur de la légion d’honneur, il est titulaire de la Médaille coloniale agrafes Afrique occidentale, Afrique équatoriale, Congo, Tchad…

               Enfin, Robert de Rendinger est élu membre correspondant de l’Académie des sciences coloniales le 04/04/1929.

© 2010 - Académie des sciences d'outre-mer 15, rue Lapérouse 75116 PARIS