Sciences historiques, géographiques, ethnologiques et linguistiques
Sciences politiques et administratives
Sciences juridiques, économiques et sociales
Sciences physiques, naturelles, biologiques et leurs applications
Enseignement, littérature, archéologie et Beaux-Arts
Composition

ANTHOUARD de WASSERVAS Albert d'

Titulaire 5e section,
Décès en 1944

Ministre plénipotentiaire
Conseiller général de la Haute-Loire
Maire de Lavoute Chillac
Domaines et régions :
Diplomatie, politique, économie. Madagascar, Cochinchine, Chine, Brésil


Distinctions :

 

Biographie :

Albert d’Anthouard de Wasservas (né le 12/10/1861 à Versailles et mort le 10/10/1944 à Lavoûte-Chilhac en Haute-Loire) exerce les fonctions de ministre plénipotentiaire et de conseiller général de la Haute-Loire.

Après de brillantes études secondaires, il sollicite un poste dans l’administration de la Cochinchine (1881). Secrétaire à la Direction de l’Intérieur, il est envoyé à Saïgon (1882) puis à Bien Hoa où il explore le pays Moï. Rappelé à Saïgon (1883-1886), il y demeure jusqu’à la fin de la conquête de l’Indochine. Il est alors détaché à la Résidence générale de Tananarive à Madagascar, comme secrétaire de M. le Myre de Vilers, puis successivement et durant huit ans, comme vice-président, président, et délégué à la Résidence générale.

Il sert comme secrétaire d’ambassade au Monténégro avant de se rendre à Pékin. À Tien-Tsin (Chine), lorsque la révolte des Boxers se déclenche, il participe avec les troupes internationales à la marche sur Pékin et à la délivrance des légations (17 août 1900). Il occupe alors le poste de chef du secrétariat des conférences internationales pendant une année. Délégué à la Résidence générale de Tunis (1902), il est nommé adjoint au président général M. Pichon, ministre plénipotentiaire et envoyé à Rio de Janeiro (1917).

Durant la guerre, il assume la présidence de la Fédération nationale des sociétés d’assistance aux prisonniers de guerre. Mis à la retraite sur sa demande (1918), il assure le secrétariat général de l’Union des femmes de France. Conseiller général de Haute-Loire (1922), il est élu maire de Lavoute Chillac. Médaillé de Chine (1903), membre de l'Académie malgache, il est l’auteur d’ouvrages et d’articles sur l’économie et la politique au Brésil et en Égypte et sur la diplomatie aux colonies.

Albert d’Anthouard de Wasservas est élu membre titulaire de la 5e section de l’Académie des sciences coloniales dès sa fondation en 1923.

Bibliographie :

Ouvrages :

L'Empire colonial français. Paris : Plon, 1929

L'Assistance aux prisonniers de guerre, 1914-1919 : l'Agence des prisonniers de guerre de la Croix-Rouge française. Saint-Amand (Cher) : impr. Bussière ; Paris : libr. Bloud et Gay, 1924

Les Boxeurs. Paris : Plon-Nourrit , 1902

La Chine contre l'étranger : les Boxeurs, par le Bon d'Anthouard,... Paris : Plon, Nourrit et Cie, 1902

Communication : la colonisation de Madagascar. [S.l.] : [s.n.], 1895

© 2010 - Académie des sciences d'outre-mer 15, rue Lapérouse 75116 PARIS