Sciences historiques, géographiques, ethnologiques et linguistiques
Sciences politiques et administratives
Sciences juridiques, économiques et sociales
Sciences physiques, naturelles, biologiques et leurs applications
Enseignement, littérature, archéologie et Beaux-Arts
Composition

PIROT Robert

Titulaire 4° section,
Décès en 1979

Biographie :

Robert Pirot (né le 07/08/1902 à Brest et mort le 18/07/1979 à Paris) effectue une carrière de médecin.

Docteur en médecine de la Faculté de Bordeaux en 1924, il est Lauréat la même année avec le Prix Godard des Thèses, puis nommé stagiaire de l’Institut Pasteur de Saïgon au Vietnam dès 1926. Il étudie particulièrement la dengue d’Extrême-Orient qui frappe 80% des équipages français.

Au cours d’un tour du monde par Suez, l’Extrême-Orient, les îles Hawaï, la Californie, Panama, les Antilles, les Canaries, il étudie localement les affections exotiques rencontrées et les endémies importantes des régions traversées.

C’est le typhus nautique qui attire son attention à Toulon, entre 1930 et 1932.

En 1936, il observe à l’hôpital de Canton l’endémie lépreuse du sud de la Chine et les filarioses.

Au milieu de sa carrière, il retrouve l’Algérie avec une mission de défense anti-typhus en 1941, puis prend contact avec le Maroc et la Tunisie, cumulant avec ses fonctions administratives des travaux de laboratoire.

Durant l’occupation, il enseigne l’hygiène et la bactériologie à l’École d’application du Service de santé de la Marine à Toulon.

Il est promu médecin en chef de 1re classe en 1944.

Au Maroc en 1945, par le biais de l’Institut Pasteur de Casablanca, il s’intéresse à la fièvre récurrente qui touche le Maghreb occidental.

En dehors des questions d’hygiène générale et navale et d’épidémiologie tropicale, il étudie également l’anatomo-pathologie, l’hématologie, la transfusion sanguine et la bactériologie.

Détaché hors-cadres au Ministère des Affaires étrangères pour participer au contrôle de la recherche scientifique en Allemagne entre 1948 et 1950, il est affecté à l’inspection générale du désarmement d’abord comme spécialiste des sciences biologiques puis comme chef du service du groupe scientifique de la zone française d’occupation.

A l’office militaire de sécurité, il est nommé chef du groupe français de contrôle scientifique, chargé de connaître dans notre zone d’occupation les tendances et les travaux allemands des universités.

Il est promu médecin général de 2e classe en 1951 et de 1re classe en 1961, et désigné Directeur du Service de santé de la Marine à Brest entre 1951 et 1953, puis à Toulon entre 1954 et 1962.

Membre du Comité consultatif des armées de 1958 à 1962, il passe à sa demande, cette même année, dans la 2e section du cadre des officiers généraux.

Distingué Commandeur de la légion d’honneur, il reçoit la Médaille d’honneur du Service de santé de la Marine.

    Enfin, Robert Pirot est élu membre correspondant de la 4e section de l’Académie des sciences d’outre-mer le 06/01/1967 avant d’en devenir membre titulaire le 08/06/1970.

© 2010 - Académie des sciences d'outre-mer 15, rue Lapérouse 75116 PARIS