Sciences historiques, géographiques, ethnologiques et linguistiques
Sciences politiques et administratives
Sciences juridiques, économiques et sociales
Sciences physiques, naturelles, biologiques et leurs applications
Enseignement, littérature, archéologie et Beaux-Arts
Composition

PÉRILLIER Louis

Titulaire 3° section,
Décès en 1986

Homme politique

Distinctions :

  

Biographie :

Louis Périllier (né le 01/04/1900 à Nîmes et mort le 15/04/1986 à Paris) effectue une double carrière militaire et préfectorale.

Engagé volontaire (1918) alors qu’il est reçu à l’École de Saint-Cyr, il participe à la fin de la guerre et sert dans l’armée d’Afrique. Instructeur à Saint-Cyr (1929) puis capitaine (1932), il soutient une thèse de doctorat en droit et intègre la délégation française à la Société des Nations.

Il entame sa carrière préfectorale (1934) : secrétaire général de la préfecture des Hautes-Pyrénées, sous-préfet de Bagnères-de-Bigorre, sous-préfet d’Orléansville (Algérie) et secrétaire général de la préfecture d’Alger.

 Remobilisé comme capitaine lors de la campagne de Tunisie (1943), il est ensuite nommé préfet par la Comité de libération nationale d’Alger. Il exerce tour à tour les fonctions de secrétaire général du commissariat à l’Intérieur à Alger, préfet de Constantine, préfet d’Alger (1944-1947), préfet de la Moselle (jusqu’en 1950) et enfin inspecteur général de l'Administration en mission extraordinaire (igame) pour les départements de l’est.

Résident général de France en Tunisie (1950-1952), il est ensuite affecté au poste de président de commission au commissariat au plan, puis à celui de conseiller maître à la Cour des comptes. Il poursuit comme inspecteur général de l’administration pour les départements d’outre-mer, avant d’assumer la charge de préfet de la Haute-Garonne et igame pour la région Midi-Pyrénées (1955-1958).

Il termine sa carrière administrative comme conseiller maître à la Cour des comptes (1962). Secrétaire général du Syndicat français de l’industrie du sucre et conseiller technique de la Chambre syndicale des raffineurs de sucre en France, il exerce par ailleurs les fonctions de député de l’Yonne (1967-1968), puis celles de conseiller général de l’Yonne (jusqu’en 1973) avant d’être élu maire de Ronchères.

Avocat à la Cour d’Appel (1969-1972), il est l’auteur d’une dizaine d’ouvrages.

Enfin, Louis Périllier est élu membre titulaire de la 3e section de l’Académie des sciences d’outre-mer le 23/04/1976.

© 2010 - Académie des sciences d'outre-mer 15, rue Lapérouse 75116 PARIS